1er Complément de retraite
de la Fonction publique hospitalière

INFOS RETRAITE
Hospitaliers : toutes les informations utiles pour calculer votre future pension

#comprendre

Hospitaliers : toutes les informations utiles pour calculer votre future pension

calculer sa pension retraite

Même si votre départ à la retraite vous semble loin, il est naturel de vous interroger sur le montant de votre pension. Du mode de calcul aux paramètres pris en compte pour les fonctionnaires hospitaliers, voici les clés pour bien anticiper la préparation de votre retraite.

L’âge de départ à la retraite dans la Fonction publique hospitalière

Si votre emploi est dans la catégorie « actif » et que vous justifiez d’une durée de service de 15 à 17 ans minimum dans cette catégorie, l’âge légal de départ à la retraite augmente progressivement pour atteindre 57 ans en 2017

Si votre emploi est dans la catégorie « sédentaire », l’âge légal de départ à la retraite augmente progressivement pour atteindre 62 ans en 2017.

Les composantes de la retraite

La pension des hospitaliers, se compose de deux retraites distinctes, calculées de manières différentes.

La première, est dite retraite de base. Elle est versée par la Caisse Nationale de Retraites des Agents des Collectivités Locales (CNRACL) pour les fonctionnaires titulaires, et par la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse (CNAV) pour les non titulaires.

La seconde retraite est dite complémentaire, obligatoire et est calculée avec un système de points. Elle est versée par la Retraite Additionnelle de la Fonction Publique (RAFP) pour les fonctionnaires titulaires et est calculée à partir des éléments de rémunération, comme les primes, non comptés dans la retraite de base.

Quant aux salariés non titulaires, ils sont affiliés à l’Institution de Retraite Complémentaire des Agents Non Titulaires de l’Etat et des Collectivités publiques (IRCANTEC).

Comment est calculé votre pension ?

Pour calculer son montant, il faut d’abord calculer le montant de la retraite de base.

Pour les fonctionnaires hospitaliers titulaires, la retraite de base est calculée selon la formule suivante : 75% x (nombre de trimestres de services et bonifications / nombre de trimestres nécessaire pour bénéficier du taux plein) x traitement indiciaire.

Le traitement indiciaire brut constitue l’élément essentiel de la rémunération.

Il est déterminé en fonction du grade, de l’échelon et de l’emploi de l’agent. Pour le calcul de la retraite de base, l’indice pris en compte est celui des six derniers mois précédant la fin d’activité.

Bénéficier de la pension maximale pour les fonctionnaires titulaires 

Pour bénéficier de la retraite à taux plein, c’est à dire à 75%, il faut comptabiliser un nombre de trimestres définis dans la réglementation. À ce nombre peuvent s’ajouter les éventuels trimestres travaillés sous un autre régime et les bonifications. (Lire l’article)

  • Trimestres gratuits et bonifications

Dans certaines situations, des trimestres gratuits sont accordés : il s’agit de bonifications de durée de service. Par exemple, pour les enfants nés et élevés avant 2004, deux trimestres sont offerts aux femmes. D’autres bonifications supplémentaires peuvent être accordées, selon conditions.

  • Les majorations

La durée d’assurance peut être majorée dans certains cas : lors d’une maternité, adoption, éducation, congé parental d’éducation, prise en charge d’un enfant handicapé et lors du dépassement de l’âge d’ouverture à la pension maximale.

Bénéficier de la pension maximale pour les agents non titulaires 

Pour les agents non titulaires nés après 1948, le calcul de la retraite est basée sur la moyenne des salaires annuels bruts des 25 meilleures années.

Contrairement aux titulaires, le taux de la retraite à taux plein des agents non titulaires s’élève à 50%.  Pour atteindre ce taux, une certaine durée d’assurance est requise : elle est comprise entre 160 et 172 trimestres cotisés selon l’année de naissance.

La retraite pour les travailleurs à temps partiels

Pour calculer le montant de la retraite, on distingue les services à temps partiels distincts qui sont calculés différemment.

Pour plus de renseignements, consultez notre article « Retraite et temps partiel ».

Les principes de décote et de surcote

Le montant de votre pension peut subir une décote ou une surcote selon le nombre de trimestres d’assurance acquis.

Pour en savoir plus, consultez notre article « Décote, surcote : petit guide pour bien préparer sa retraite ».

Pour simuler votre retraite rendez vous sur la page du simulateur de retraite

Vous cherchez une solution adaptée pour vous assurer un complément de revenu à la retraite ? c’est ici

Nous vous suggérons aussi...
#comprendre

VOUS CHERCHEZ UN ARTICLE ?