Agent titulaire : qu'est-ce qui est pris en compte, aujourd’hui, pour le calcul de la retraite dans le cas de la Fonction publique hospitalière ?

date de publication 9 janvier 2020

Même si la réforme des retraites 2020 prévoit un bouleversement total du calcul des pensions de retraites, notamment pour les agents titulaires de la Fonction publique hospitalière, elle devrait s’appliquer progressivement. Le nouveau système ne s’appliquerait qu’aux personnes nées à partir de 1975. Tous les autres, nés avant 1975 (ceux qui ont aujourd’hui 45 ans et plus), conserveraient l’ancien système de calcul de retraite qui serait donc amené à disparaître avec eux. Le système actuel a donc encore de longues années devant lui. Alors comment s’effectue, pour eux, le calcul de la retraite dans la Fonction publique ? Actuellement, le montant de la pension des agents titulaires sera égal à 75 % (taux maximal) du salaire indiciaire brut calculé sur les 6 derniers mois de service ( à condition d’avoir validé entre 167 et 172 trimestres d’assurance retraite). Sont compris dans ce décompte de trimestres requis : les interruptions d’activités et les bonifications. Mais les primes et indemnités ne sont que très peu prises en compte pour le calcul du montant de la pension de base. Pour estimer votre retraite, rendez-vous sur le site de la CNRACL pour faire une simulation

calcul retraite Fonction publique hospitalière


NOUVEAU !

En 2020, la Complémentaire Retraite des Hospitaliers évolue
Pour découvrir toutes les nouveautés

cliquez ici



Réforme des retraites et calcul de la retraite dans le cas de la Fonction publique hospitalière

Pour la génération des agents hospitaliers titulaires de 45 ans et plus, le montant de la pension de retraite restera a priori, même après la réforme de 2020, un pourcentage du salaire indiciaire brut perçu au cours des 6 derniers mois d’activité. Ce pourcentage est variable. Il dépend notamment du nombre de trimestres que vous avez validés pendant votre carrière. Pour obtenir le taux maximal de 75 % (ou taux plein), il faut avoir validé entre 167 et 172 trimestres d’assurance retraite, selon l’année à laquelle vous voulez ou pouvez partir à la retraite.


Dans ce décompte de trimestres, il faut intégrer, en plus de vos années de services effectives, certaines interruptions d’activité (maladie, maternité, congé parental…) mais aussi les bonifications retraite qui s’appliqueront pour certains hospitaliers. Ce sont des trimestres supplémentaires accordés gratuitement, qui vont compter dans le calcul de votre pension de retraite : bonification d’un an (4 trimestres) par enfant, né ou adopté avant le 1er janvier 2004 (sous condition). Pour les agents titulaires qui ont des enfants nés après janvier 2004, la bonification est remplacée par une majoration de durée d’assurance de 6 mois (2 trimestres) par enfant, réservée à la mère. Il faut y ajouter la Nouvelle Bonification indiciaire (NBI), attribuée à certains métiers à responsabilité ou à technicité particulière.

Les indemnités et les primes des agents hospitaliers ne sont actuellement que très peu prises en compte dans ce calcul de la pension de retraite

Un point demeure à souligner : actuellement, les indemnités et les primes des agents hospitaliers ne sont que très peu prises en compte dans ce calcul de leur retraite de base, ce qui a tendance à diminuer le montant de leurs pensions. Avec la réforme des retraites 2020, qui devrait d’appliquer à ceux qui sont nés après 1975, les primes des fonctionnaires devraient être réintégrées dans le calcul, comme dans le secteur privé.

Pour estimer gratuitement votre retraite de base
cliquez ici

Pour mieux comprendre la retraite
cliquez ici

Partager
contact Complémentaire retraite des hospitaliers