Comprendre la retraite Fonctionnement, conditions et revenus
à la retraite pour les hospitaliers...

Voir la vidéo

Impacts des différentes réformes des retraites sur les agents hospitaliers

Des conséquences sur l’âge de départ et la durée de cotisation

Afin de rétablir l’équilibre des régimes, un chantier de grandes réformes a été entamé dès 2010. Celles-ci ont conduit à un recul de l’âge de retraite mais ont également allongé la durée de cotisation pour les personnes en activité.

Réforme 2010

Recul progressif de l’âge d’ouverture des droits à la retraite : 57 ans pour les actifs, 62 ans pour les sédentaires.

Baisse du montant de la pension de retraite cumulée (de base + complémentaire) de 6,6 % selon l’étude menée par la DREES (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques).

Réforme 2014

Allongement des durées de cotisations : le nombre de trimestres requis passe à 167 pour les générations 1958-1960, et à 172 pour celles nées à partir de 1973.

Les réformes ont impacté les retraités les plus modestes et les personnes en activité les plus jeunes. En effet, la réforme de 2010 a fait baisser le montant de la pension de retraite cumulée (de base + complémentaire) de 6,6 %, tandis qu’à partir de 2014, les personnes en activité ont vu s’allonger la durée de cotisation retraite requise pour percevoir une pension maximale.

S’occuper de sa retraite aujourd’hui : une nécessité

Les réformes successives ont entraîné le durcissement des conditions de départ à la retraite et la baisse du montant des pensions de retraite (de 25 à 30% en moyenne pour les agents hospitaliers). Il est donc impératif d’agir pour sa retraite pendant la vie active afin d’avoir un revenu complémentaire qui viendra limiter la perte de revenus.

62 % des séniors en activité (50 ans et plus) se disent inquiets lorsqu’ils pensent à la retraite. (Sources : Audencia-Humanis-Octobre 2017)

79 % des séniors en activité ont peur de ne pas pouvoir subvenir à leurs besoins pendant leur retraite. (Sources : Audencia-Humanis-Octobre 2017)

40% des jeunes en activité de 25-34 ans épargnent déjà, pour leur retraite. (Source : Le Cercle des Épargnants)

Pour pouvoir partir à la retraite avec le montant de pension maximal, il faut que plusieurs conditions soient réunies : avoir l'âge légal d'ouverture des droits à la retraite et le nombre de trimestres d'assurance retraite requis.

Savez-vous à quel âge vous pourrez partir et le nombre de trimestres d'assurance retraite requis ?

Connaître les conditions de départ à la retraite

Article

Retraités : une baisse du niveau de vie annoncée dès 2025

Article

40% des jeunes actifs de 25-34 ans épargnent déjà pour leur retraite !

Article

L’âge auquel on peut partir à la retraite