Comprendre la retraite Fonctionnement, conditions et revenus
à la retraite pour les hospitaliers...

Voir la vidéo

Pourquoi vos revenus baissent à la retraite ?

25 % à 30 % de baisse des revenus à la retraite en moyenne pour les hospitaliers

Le calcul de la pension des agents ne tient que partiellement en compte les primes des agents, qui pour beaucoup représentent une part non négligeable de leur salaire mensuel. Conséquence : une fois arrivé à la retraite, vos revenus chutent de 25 % à 30 % en général, alors que vos dépenses ne diminuent pas pour autant, et augmentent même pour certains postes comme la santé.

(1) Exemple calculé sur la base d’un temps plein actif et d’un indice 449 constant et ayant 20 % de primes jusqu’à un départ à la retraite de 62 ans pour un agent né en 1980, entré dans la Fonction publique en 2001. La retraite de base estimée correspond au montant de la retraite CNRACL et de la RAFP (valeur du point RAFP estimé en départ à la retraite à 0,0361 €). Estimation sans valeur contractuelle. Tous les calculs et pourcentages sont des valeurs arrondies.

Le calcul de votre retraite de base

Pour les fonctionnaires hospitaliers, la retraite de base est calculée selon la formule suivante :

Certains éléments peuvent avoir une incidence sur le montant de votre retraite de base :
la décote et le temps partiel.

Les primes des agents hospitaliers

  • La rémunération d’un agent hospitalier se compose d’une rémunération principale (« traitement indiciaire ») à laquelle s’ajoutent des primes, dont la part dans la rémunération est en moyenne de 22,1 %.
  • À l'hôpital, les primes ne sont que très faiblement prises en compte dans le calcul des pensions de retraite de base.
  • Même si une retraite par capitalisation (la RAFP, Retraite Additionnelle de la Fonction Publique) a été mise en place en 2005, elle ne porte que sur 20 % maximum des primes, et seuls les fonctionnaires titulaires de leur poste peuvent être affiliés à cette retraite additionnelle.

Par conséquent, à la retraite, les revenus des agents hospitaliers baissent de 25 % à 30 % en moyenne…

La décote

Si vous n’atteignez pas la durée d’assurance retraite requise au moment de votre départ en retraite, autrement dit s’il vous manque des trimestres, votre pension sera définitivement réduite, c’est ce que l’on appelle la décote.
Le montant de la pension sera réduit en fonction du nombre de trimestres manquant au taux plein. Le taux de décote est de 1,25 % par trimestre invalidé, avec un maximum de 20 trimestres.

Exemple

Jacques est né en 1970. Il doit comptabiliser 171 trimestres pour accéder à sa retraite à taux plein. Cependant, il a décidé de s'arrêter un peu plus tôt, à 156 trimestres. Sa pension subira une décote de 15 trimestres. Pour calculer le taux de décote, on prend 15 x 1,25 % = 18,75 %. Sa retraite sera donc minorée de 18,75%.

Temps partiel

À l'hôpital, le temps partiel peut-être "de droit" ou "sur autorisation".

  • Le temps partiel est accordé "de droit" en cas de naissance ou d'adoption , pour prodiguer des soins à un membre de sa famille ou en cas de handicap de l'agent lui-même.
  • Le temps partiel "sur autorisation" est accordé pour raisons personnelles.

Avec une rémunération plus faible qu’un temps plein et des cotisations retraite moins élevées, le temps partiel peut réserver de mauvaises surprises au moment du départ à la retraite…

  • Pour le calcul de la durée d’assurance, les services à temps partiel, de droit ou sur autorisation, sont comptabilisés comme des services à temps plein. Une année accomplie à temps partiel, quel que soit le temps de travail hebdomadaire, compte alors pour 4 trimestres.
  • Pour déterminer le taux de liquidation de la retraite (75 % au maximum), le service à temps partiel « sur autorisation » est pris en compte en fonction au prorata du temps de travail. Exemple : si vous avez travaillé à 50% pendant une année entière, vous ne validerez que 2 trimestres.

Préparer votre retraite est aujourd’hui un véritable enjeu pour votre avenir.

Savoir à quel âge agir peut vous aider à passer rapidement à l’action pour choisir la meilleure solution.
La Complémentaire Retraite des Hospitaliers vous accompagne pour faire le meilleur choix.

Oui, je veux préparer ma retraite

Article

Hospitaliers : existe-t-il des inégalités hommes-femmes au niveau de la retraite ?

Article

Hospitaliers : toutes les informations utiles pour calculer votre future pension

Article

L’âge auquel on peut partir à la retraite