cgos.info Espace agent
Retour

Vie des hospitaliers

Infos hospitalier

21 octobre 2021

L’intelligence artificielle à l’hôpital, au service des patients et des agents

En savoir plus pour préparer votre retraite ?

Recevez le guide
d'info gratuit

Je télécharge

Estimez
votre retraite de base

J'estime

Découvrez
les 9 avantages de la CRH

Je découvre

Déjà présente dans nos quotidiens, l’intelligence artificielle offre de nombreuses perspectives dans le secteur médical. À l’hôpital, ses applications permettent déjà d’améliorer les pratiques et les soins, au bénéfice des soignants et bien sûr des patients. Zoom sur les innovations liées à cette technique, avec des exemples concrets d’utilisations.

intelligence artificielle à l'hôpital

Qu’est-ce que l’intelligence artificielle ?

De quoi parle-t-on, au juste ?

L’intelligence artificielle, ou IA, regroupe toutes les techniques et programmes informatiques permettant de recréer et imiter certaines formes d’intelligence humaine : la logique, la connaissance, ou encore le raisonnement. En fait, nous l’utilisons tous, parfois sans le savoir. L’IA est déjà présente dans notre quotidien pour simplifier et automatiser certains usages, avec les dispositifs de reconnaissance vocale de nos téléphones ou les algorithmes des réseaux sociaux, par exemple. La reconnaissance faciale et la voiture autonome en sont d’autres applications, même si ces systèmes sont encore peu accessibles au grand public.

De vastes possibilités pour le domaine de la santé

Selon un rapport de l’OMS du mois de juin 2021, l’intelligence artificielle « présente un immense potentiel pour améliorer la santé de millions de personnes dans le monde ». Aide aux dépistages, élaboration et administration des traitements, surveillance des épidémies, gestion des systèmes de santé… les opportunités sont effectivement nombreuses pour le domaine médical. Pour que celles-ci soient encadrées et restent proposées dans l’intérêt des patients, le rapport de l’OMS propose aussi des recommandations à l’attention des gouvernements et des prestataires.

Et à l’hôpital, comment les programmes d’intelligence artificielle peuvent-ils accompagner soignants et patients ? Voici quelques exemples concrets déjà en place pour mieux comprendre les bénéfices des dispositifs d’IA.

Comment l’intelligence artificielle aide-t-elle à améliorer les pratiques à l’hôpital ?

Les innovations liées à l’intelligence artificielle ont des usages très spécifiques au sein des services hospitaliers, de la prise en charge des cancers à la prévention des risques. Il « suffit » parfois de permettre à des programmes de croiser une multitude de données pour obtenir une aide précieuse.

Analyser les motifs d’appels du 15 pour mieux connaître les patients

Un test mené par le CHU de Bordeaux et l’Inserm pendant le confinement de mars 2020 a permis d’analyser les appels reçus par le Samu. L’idée ? Créer une intelligence artificielle suffisamment entraînée et fiable pour extraire les informations utiles concernant les patients, concevoir des indicateurs et réaliser une surveillance automatisée. À plus long terme, le dispositif pourrait aussi assister les régulateurs du Samu dans certaines tâches.

Prévenir les complications en chirurgie

Au CHU de Strasbourg, c’est au bloc opératoire que l’intelligence artificielle est utilisée depuis 2020, lors d’interventions sur des patients fragiles et/ou âgés. Un programme analyse en temps réel certaines informations spécifiques, comme la variation de la pression artérielle, et les compare à une base de milliers de données existantes. Grâce à des liens statistiques, l’IA est capable d’alerter les praticiens en cas de risque de survenue d’une hypotension rapide. Ce qui fait la différence par rapport au monitoring habituel : la possibilité d’anticiper et de préparer le traitement adéquat, au lieu d’intervenir dans l’urgence. Un gain de temps précieux pour les médecins et pour les patients.

Déceler des polypes en endoscopie digestive

Retour à Bordeaux, cette fois au sein du service d’hépato-gastro-entérologie et oncologie digestive du centre hospitalier. Un dispositif d’intelligence artificielle y est mis en place depuis novembre 2020 pour aider à mieux identifier les polypes du côlon lors de coloscopies. Il permet à la fois d’éviter les examens inutiles, et de détecter de manière précoce les éventuels cancers. Une cinquantaine de patients ont déjà bénéficié de cet outil depuis son installation.

Adapter les traitements des tumeurs

À l’institut Curie de Paris, les algorithmes d’intelligence artificielle analysent des milliers de prélèvements de tumeurs. Ils sont capables de détecter certaines cellules tumorales que les médecins ne sont pas en mesure de visualiser avec les outils dont ils disposent déjà, mais aussi d’indiquer lesquelles peuvent répondre aux traitements. Pour les spécialistes, une telle avancée doit permettre d’affiner la prise en charge des cancers, et, à plus long terme, de savoir quels patients réagiront positivement aux traitements, grâce à la collecte et à l’analyse de millions de données.

Les derniers articles

Bienvenue sur le site de la Complémentaire Retraite des Hospitaliers, le Plan d'Epargne Retraite proposé par le C.G.O.S Vous êtes :