Avec la Complémentaire Retraite des Hospitaliers, vous pouvez suspendre ou moduler vos cotisations, sans frais, en cas de besoin

Depuis que le C.G.O.S a créé la Complémentaire Retraite des Hospitaliers (CRH), il veille à ce que les agents hospitaliers puissent préparer sereinement leur retraite, quel que soit leur budget. C’est pour cette raison qu’il est possible de moduler son taux de cotisation (à la hausse, comme à la baisse), mais aussi de le suspendre ses cotisations en cas de besoin. Des affiliés nous expliquent comment ils ont pu bénéficier de cette souplesse de gestion.

« J’ai baissé le montant de ma cotisation auprès du service du personnel de mon établissement »

Fanny nous raconte comment elle a décidé de réduire le montant de la cotisation :

« Je faisais face à des difficultés financières et parmi les économies possibles, je me suis dit que je pouvais aussi réduire le montant de la CRH pour un temps. Je me suis renseignée par téléphone auprès d’une conseillère retrait. Elle m’a indiqué la démarche à suivre auprès du service du personnel de mon établissement. Elle m’a aussi assuré que je pourrais augmenter la somme dès que ce sera possible, et cela de nouveau sans frais ».

Cette souplesse est un des points forts de la CRH. En effet, il est important de pouvoir doser son effort d’épargne selon sa situation et de pourvoir moduler sa cotisation librement (et sans frais, ni pénalités) en modifiant son taux de cotisation (4 taux proposés : 2,5 %, 3,5%, 4,5 % ou 5,5 % du salaire mensuel brut). Cela facilite la décision d’épargner pour sa retraite : on sait qu’on ne sera pas « coincé » en cas de besoins financiers imprévus ou en cas de coup dur, par exemple.

« Suspendre ses cotisations ? Je ne pensais pas que c’était possible ! »

Avec le Plan Épargne Retraite proposé par le C.G.O.S, vous pouvez vraiment cotiser selon votre budget et même suspendre les cotisations. C’est en accord avec les valeurs sociales de la Complémentaire Retraite des Hospitaliers.

Pascal, brancardier, a pu en faire l’expérience.

« Mes enfants étaient étudiants et il devenait de plus en plus difficile de boucler le budget tous les mois. En discutant avec un collègue, il m’a encouragé à en parler à un conseiller retraite. J’ai pu arrêter le paiement de mes cotisations, sans frais pendant un an. Ce n’est pas une somme énorme (80 € par mois), mais cela a permis de mieux gérer nos dépenses. Dès que j’ai pu, j’ai à nouveau cotisé pour continuer à s’occuper de mon avenir. »

Si vous souhaitez faire évoluer vos cotisations, ou avez besoin de plus d’information, n’hésitez pas à contacter un conseiller CRH au 0 800 005 944 (service et appel gratuits).

Estimez
votre retraite de base Pour y voir plus clair sur le montant de votre future retraite

J'estime

Découvrez
les 9 avantages de la Complémentaire Retraite des Hospitaliers

Je découvre

Les derniers articles