Compétences et qualités nécessaires au métier de brancardier hospitalier

date de publication 15 avril 2019

Le brancardier à l’hôpital est chargé du transport et de l’accompagnement des malades à l’intérieur de l’établissement. C’est la grande différence avec l’ambulancier qui transporte les patients hors de l’hôpital, et d’un hôpital à l’autre. Le brancardier hospitalier aide les malades à s'installer sur le brancard. Il assure également la transmission du dossier médical et le transfert des affaires personnelles du patient. Le métier de brancardier est accessible sans diplôme, mais le candidat doit détenir une attestation de formation aux gestes et soins d’urgence, niveau 2 (arrêté du 30 décembre 2014). Agent des services hospitaliers qualifiés (ASHQ), de catégorie C, il est rémunéré 1527 euros bruts en début de carrière. Après quelques années d’expérience et une formation complémentaire, un brancardier peut devenir aide-soignant, auxiliaire de puériculture, ambulancier ou agent de service mortuaire.

Brancardier Hospitalier Salaire grille indiciaire Retraite

Le rôle du brancardier à l’hôpital

Le brancardier hospitalier transporte les malades d’un service à l’autre au sein de l’hôpital. Cela consiste généralement à venir chercher un patient dans sa chambre pour l’emmener faire une radio, un scanner, ou pour l’emmener au bloc opératoire… le brancardier à l’hôpital applique des techniques particulières pour déplacer le patient (il est titulaire de l’attestation de formation aux gestes et soins d’urgence). Il sait choisir le meilleur mode de transport en fonction de l’état de santé du patient : fauteuil roulant avec potence, chariot-brancard, brancard-lit… C’est lui qui est responsable de l'entretien de son matériel.


A l’hôpital, le brancardier tient un rôle particulier auprès du patient : il veille aussi sur sa sécurité et sait se montrer à son écoute. Son rôle est de s’assurer que le dossier personnel du patient et ses biens matériels soient également transportés. C’est évidemment un métier qui exige une bonne forme physique, l'agent hospitalier brancardier étant debout et déplaçant des charges lourdes tout au long de sa journée de travail.

Le brancardier est un agent de service hospitalier de catégorie C

Agent de service hospitalier qualifié (ASHQ) de catégorie C, son traitement de début de carrière, selon la grille indiciaire, est fixé à 1527 euros bruts (en classe normale). S’il n’évolue pas vers une autre fonction, il termine sa carrière à 1720 euros bruts. Une fois à la retraite, comme les autres agents hospitaliers, il doit s’attendre à une baisse de revenus de l’ordre de 25 % à 30 %. S’il valide tous les trimestres requis (entre 167 et 172 trimestres selon son âge et conditions d’assurances retraite), il toucherait environ une pension maximale de 1285 euros.

Voilà pourquoi la Complémentaire Retraite des Hospitaliers (solution retraite dont le C.G.O.S est l’association souscriptrice) propose de cotiser pendant la vie active pour se constituer un revenu complémentaire qui sera versé au moment de la retraite, régulièrement, et à vie ! Il est donc intéressant pour les brancardiers hospitaliers de se renseigner pour découvrir  un moyen simple, accessible et souple pour préparer son avenir.

Pour estimer votre retraite de base
cliquez ici

Pour découvrir les avantages de la Complémentaire Retraite des Hospitaliers
cliquez ici

Partager
contact Complémentaire retraite des hospitaliers