cgos.info Espace agent
Retour

Métiers & carrières

Infos hospitalier

18 février 2021

Le métier d'infirmière en pratique avancée en psychiatrie à l'hôpital

En savoir plus pour préparer votre retraite ?

Recevez le guide
d'info gratuit

Je télécharge

Estimez
votre retraite de base

J'estime

Découvrez
les 9 avantages de la CRH

Je découvre

Depuis août 2019, la pratique avancée intègre aussi le domaine de la santé mentale et de la psychiatrie. C’est une autre façon pour les infirmières de se spécialiser et d’évoluer dans leur métier. Quel est le rôle d’une infirmière en pratique avancée (IPA) en psychiatrie et santé mentale ? Quelle formation est nécessaire ?

infirmière psychologue à l'hôpital

La psychiatrie et la santé mentale, nouveau domaine d’intervention pour les IPA

Comme dans les autres domaines ouverts à la pratique avancée, l’IPA en psychiatrie bénéficie d’un champ de compétences élargi. Elle peut ainsi prescrire, adapter ou renouveler des traitements, ou demander des examens : des actes habituellement dévolus aux médecins.

Le rôle de l’IPA vise en effet à améliorer « la qualité du parcours des patients », en prenant le relais des praticiens hospitaliers. Dans le cas de la santé mentale et de la psychiatrie, cela passe par la prescription d’antidépresseurs, d’anxiolytiques ou de médicaments régulateurs de l’humeur.

La liste des actes et des prescriptions médicales est encadrée par l’arrêté du 12 août 2019. L’IPA est aussi amenée à élaborer des synthèses cliniques, notamment pour les personnes qui souffrent de troubles du neuro-développement, neurodégénératifs, comportementaux ou psychiatriques, ou encore de conduites addictives.

Elle peut aussi aider à repérer l’évolution de ces troubles, en lien avec les équipes médicales. En fonction de ces éléments, elle est en mesure d’élaborer ou de coordonner un projet de soins. Enfin, elle participe aussi à l’élaboration d’outils de prévention. Un véritable rôle charnière !

Comment devenir infirmière en pratique avancée en psychiatrie et santé mentale ?

La formation dure deux ans, et elle peut être suivie aussi dans le cadre de la VAE ou de la formation continue. Elle est ouverte aux infirmières diplômées d’État, qui justifient déjà de trois années d’expérience professionnelle. Plusieurs universités sont accréditées pour ce cursus : à Paris par exemple, mais également à Brest, Besançon, Aix-Marseille, Toulouse, Rennes, Bordeaux, Poitiers, Angers ou Tours…

La première année est commune pour les futures IPA, quel que soit le domaine d’intervention choisi. La deuxième année est celle de la spécialisation, avec un enseignement et des stages dans le domaine de la psychiatrie et la santé mentale. Pour Mélanie, ancienne infirmière de secteur psychiatrique (ISP), c’est l’occasion de consolider ses acquis et de conforter son choix de carrière.

« La pratique avancée va me permettre de mieux m’investir auprès des patients », souligne-t-elle.

La perspective d’une meilleure rémunération en tant qu’IPA est aussi intéressante, avec un salaire qui commence à 2591,37 € brut (grille de salaire fixée par le décret du 12 mars 2020).

À lire aussi : L’apprentissage pour devenir infirmière; une voie peu connue.

Les derniers articles

Bienvenue sur le site de la Complémentaire Retraite des Hospitaliers, le Plan d'Epargne Retraite proposé par le C.G.O.S Vous êtes :