Le métier d'Animateur(trice) socio-culturel(le) à l'hôpital

date de publication 28 juin 2019

Expression corporelle, activités artistiques et culturelles, etc., l’animateur hospitalier a pour mission de développer, d’organiser et de conduire des projets visant à stimuler les patients. L’animateur, comme l’animatrice socio-culturelle hospitalière, doit évidemment s’adapter à leur degré d’autonomie. Il/elle intervient aussi auprès des équipes de l’établissement. Agent hospitalier de catégorie B, il est rémunéré 1600 euros bruts en début de carrière (au premier grade) et 2300 euros bruts avant son départ à la retraite. Date à laquelle, comme tous les agents hospitaliers, l’animateur / animatrice à l’hôpital perdra généralement entre 25 et 30 % de ses revenus (notamment à cause du fait que les primes n’entrent que très peu en compte dans le calcul de la retraite). Pour limiter cette baisse, la Complémentaire Retraite des Hospitaliers (dont le C.G.O.S est l’association souscriptrice) vous propose de cotiser dès le début de votre carrière pour vous constituer demain un complément de revenu à la retraite. C’est facile : vous choisissez vous-mêmes votre taux (entre 2,5 % et 5,5 % de votre traitement de base) et vous pouvez modifier ce taux, suspendre et reprendre vos versements, à votre guise sans frais ni pénalités. Conçue par des hospitaliers pour les hospitaliers, la Complémentaire Retraite des Hospitaliers (CRH)est accessible à tous les niveaux de revenus.

animateur socio-culturel fonction publique hospitalière

A l’hôpital, le rôle de l’animateur socio-culturel est de créer une dynamique de groupe à travers l’animation d’ateliers et d’activités qui permettent de stimuler les patients, de développer leur épanouissement et de leur apporter une distraction au quotidien. L’animateur doit s’adapter à chaque fois aux besoins des patients : il identifie leur degré d’autonomie physique et intellectuelle et propose des activités adéquates, comme par exemple un atelier théâtre dans un service de pédiatrie avec des adolescents ou dans un service de gériatrie.
Dans la Fonction publique hospitalière, le rôle des animateurs est défini par le décret du 4 février 2014, qui précise même qu’ils ont aussi une fonction de conseiller technique et de soutien auprès du personnel de l'établissement, qu’ils agissent en concertation avec les équipes sociales, éducatives et soignantes.

Le métier d’animateur hospitalier est un emploi de catégorie B de la filière socio-éducative, qui comprend 3 grades

Pour être animateur socio-culturel à l’hôpital, il faut être titulaire du diplôme d’Etat aux fonctions d’animateur (DEFA) ou du brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport (BPJEPS), spécialité animation sociale, ou encore du brevet d’Etat d’animateur technicien de la jeunesse et de l’éducation populaire (BEATEP), spécialité activités sociales-vie locale.
C’est un emploi de catégorie B de la filière socio-éducative, qui comprend 3 grades. En début de carrière, il est rémunéré 1600 euros bruts (1er grade). En fin de carrière (toujours au 1er grade), il perçoit 2300 euros bruts. Pour lui, comme pour tous les agents hospitaliers, la baisse de revenus au moment du départ à la retraite sera de l’ordre de 25 à 30 %.

Mais il existe des solutions pour limiter cette baisse. En cotisant durant votre carrière à la Complémentaire Retraite des Hospitaliers (CRH), il est possible de se constituer constituez un complément de revenus (versé de manière trimestrielle, à vie) dont le premier versement commencera dès le départ à la retraite. Avec un avantage non négligeable  : la souplesse pour la gestion des cotisations.

En fonction de vos possibilités financières, vous choisissez parmi 4 taux de cotisation, 2,5 %, 3,5 %, 4,5 % ou 5,5 % de votre traitement indiciaire brut de base. La cotisation s’adapte donc en permanence à votre revenu. Et vous pouvez modifier, suspendre et reprendre vos versements comme bon vous semble, sans frais ni pénalités. Pour en savoir plus, et connaître les 7 autres avantages offerts par la CRH, n’hésitez pas à vous renseigner !

Pour découvrir comment agir pour sa retraite
cliquez ici

Pour faire une simulation gratuite de votre retraite de base
cliquez ici

Partager
contact Complémentaire retraite des hospitaliers