cgos.info Espace agent
Retour

Métiers & carrières

Infos hospitalier

13 janvier 2022

Tout savoir sur les adjoints administratifs hospitaliers !

En savoir plus pour préparer votre retraite ?

Consultez
la documentation

Je télécharge
Agent hospitalier Practicien hospitalier

Estimez votre
retraite de base

J'estime
Agent hospitalier Practicien hospitalier

Découvrez
les 9 avantages de la CRH

Je découvre
Agent hospitalier Praticien hospitalier

Les établissements de santé fonctionnent bien sûr avec les soignants, mais pourraient-ils exercer sans les agents administratifs hospitaliers ? Ils sont indispensables au bon fonctionnement des structures de soins : de l’accueil à la gestion de la paie, en passant par la communication, les métiers du corps des adjoints administratifs sont très variés ! Comment devenir adjoint administratif hospitalier (AAH) et quelles sont les missions possibles, pour quel salaire ? Le point sur cette fonction.

métier adjoint administratif

Le corps des agents administratifs hospitaliers

Pour bien comprendre le rôle des agents administratifs hospitaliers, décrivons la filière administrative. Elle est composée de 4 corps d’emploi :

  • directeur d’hôpital (catégorie A) ;
  • adjoint de cadre hospitalier (catégorie B) ;
  • adjoint de régulation médicale (catégorie B) ;
  • assistant médico-administratif, anciennement secrétaire médicale (catégorie B) ;
  • adjoint administratif hospitalier (catégorie C).

Mais ce n’est pas tout, car le corps des adjoints administratifs hospitaliers est lui-même composé de 3 grades :

  • adjoint administratif (C1) ;
  • adjoint administratif principal 2ème classe (C2) ;
  • adjoint administratif principal 1ère classe(C3).

Les missions des adjoints administratifs hospitaliers sont très différentes selon les métiers exercés, même s’ils font tous partie du même corps. Il s’agit d’emplois administratifs d’exécution. Les emplois de catégorie A concernent plutôt des missions d’études et de direction, tandis que la catégorie B regroupe des fonctions d’application.

Les métiers possibles lorsque l’on est adjoint administratif hospitalier

Le statut d’AAH permet d’accéder à des métiers différents. Voici quelques exemples, dans plusieurs secteurs. Dans un service de comptabilité, il est possible de devenir :

  • gestionnaire comptable, ;
  • gestionnaire achat ;
  • contrôleur de gestion adjoint ou assistant de contrôleur de gestion ;
  • facturier.

Marie, gestionnaire achat dans un établissement de la région PACA nous en dit plus : « les patients ne nous connaissent pas et pourtant nous avons l’impression de participer nous aussi à ce qu’ils se fassent soigner dans les meilleures conditions ! Nous gérons les stocks de l’hôpital et nous nous occupons de toute la comptabilité. C’est un travail passionnant et j’ai de la chance de travailler dans une super équipe ! »

Un autre service très important dans un établissement de santé est celui des ressources humaines. Là encore de nombreuses professions existent :

  • gestionnaire administratif du personnel ;
  • gestionnaire du temps de travail ;
  • assistant de formation ;
  • gestionnaire des affaires médicales ;
  • gestionnaire protection sociale ;
  • gestionnaire de paie.

Là encore les domaines sont différents, mais ils tendent tous vers une bonne gestion administrative des employés d’un hôpital ou d’un Ehpad, par exemple.

Enfin le service le plus en lien avec les patients est celui de l’accueil et de la gestion des admissions. Son rôle a été particulièrement important au moment du début de la pandémie : les adjoints administratifs ont dû faire preuve de beaucoup de pédagogie pour expliquer en interne comme en externe le nouveau fonctionnement des admissions et de l’accompagnement des personnes hospitalisées.

Dans ce domaine, plusieurs missions :

Quelles sont les compétences pour devenir adjoint administratif hospitalier ?

Même si les missions sont très différentes et variées, les adjoints administratifs ont des compétences communes.

Organisation et rigueur

Les travaux demandent une certaine technicité car les règles à appliquer sont nombreuses, mais il faut aussi une certaine polyvalence pour pouvoir répondre à toutes les demandes.

Maitrise des outils bureautiques

De multiples tâches sont liées à l’informatique. Aussi, l’utilisation des outils bureautiques est indispensable, même si des formations sont toujours possibles au sein de l’établissement de soins, comme pour utiliser le logiciel de paie, par exemple.

Comment devenir adjoint administratif hospitalier ?

Une information importante à connaître : les recrutements sont constants dans ce domaine et se font de plusieurs manières.

Le recrutement direct

Les AAH sont embauchés sans concours : les établissements de santé peuvent publier des avis de recrutement avec toutes les informations nécessaires. Le : le niveau de diplôme, le nombre de postes à pourvoir et les démarches à suivre, entre autres.

Le recrutement sur concours

Il existe là aussi plusieurs possibilités.

  • Le concours interne : il s’adresse à tout fonctionnaire ou agent non titulaire de la Fonction publique qui justifie d’au moins une année de services publics effectifs.
  • Le concours externe : les candidats doivent être titulaires d'un titre ou diplôme classé au moins au niveau V de la Nomenclature du répertoire national des certifications professionnelles ou d'une qualification reconnue comme équivalente. Si le candidat n’a pas les diplômes requis, des concours sur épreuves peuvent être organisées.

Quel est le salaire d’un AAH ?

L’adjoint administratif hospitalier est rémunéré selon son grade et son échelon. Voici quelques éléments d’informations sur le traitement :

  • de 1 527 € (échelon 1) à 1 719 € (échelon 11) brut par mois au grade d’adjoint administratif ;
  • de 1 537 € (échelon 1) à 1 958 € (échelon 12) au grade d’adjoint administratif principal de 2ème classe ;
  • de 1 640 € (échelon 1) à 2 183 € (échelon 10) au grade d’adjoint administratif principal de 1ère classe.

La carrière d’un AAH peut évoluer, pour prétendre au corps d’emplois supérieurs : assistant médico-administratif ou adjoint des cadres hospitaliers, par exemple. Evoluer professionnellement est un bon point pour sa carrière, l’intérêts de son travail mais aussi pour sa future retraite, puisqu’il y a évolution de salaire.

Les derniers articles