Âge de la retraite dans la fonction publique hospitalière : ce qu’il faut savoir

date de publication 16 août 2018

Aujourd’hui, la règle générale est claire : les agents de catégorie A (« sédentaires ») partent à la retraite à partir de 62 ans, ceux de catégorie B (« actifs ») partent à partir de 57 ans. Pour les contractuels : l’âge de départ est à partir de 62 ans pour tous. Attention : en 2011, les infirmières déjà en poste ont eu à choisir entre catégorie A et catégorie B, et ce choix détermine aujourd’hui l’âge d’ouverture de leurs droits à la retraite.

Certains cas particuliers permettent d’avancer l’âge de départ à la retraite, pour « carrières longues » (départ dès 60 ans si on a suffisamment cotisé), pour handicap (dès 55 ans si on a une incapacité de plus de 50 %), ou pour les agents titulaires qui ont des enfants handicapés.

Age de la retraite dans la fonction publique hospitalière

Âge de la retraite dans la fonction publique hospitalière: ouverture des droits

Depuis début 2017, l’âge d’ouverture des droits à la retraite est désormais de 62 ans pour tous les agents de la fonction publique hospitalière dits « sédentaires » (catégorie A) et tous les contractuels. Il est de 57 ans pour les agents titulaires de catégorie active (catégorie B). Ensuite, il existe des exceptions.

Âge de départ à la retraite et trimestres d’assurance

Si vous êtes né… Vous pourrez partir dès…
Pour les actifs
Avant le 1er juillet 1956 55 ans
Du 1er juillet 1956
au 31 décembre 1956
55 ans et 4 mois
En 1957 55 ans et 9 mois
En 1958 56 ans et 2 mois
En 1959 56 ans et 7 mois
À partir de 1960 57 ans

Si vous êtes né… Vous pourrez partir dès…
Pour les sédentaires
Avant le 1er juillet 1951 60 ans
Du 1er juillet 1951 au
31 décembre 1951
60 ans et 4 mois
En 1952 60 ans et 9 mois
En 1953 61 ans et 2 mois
En 1954 61 ans et 7 mois
À partir de 1955 62 ans

Nombre de trimestres requis

Année à partir de
laquellevous pouvez
partir en retraite
Nombre de trimestres requis
Pour les actifs
2018, 2019 ou 2020 167 trimestres (41 ans et 9 mois)
2021, 2022 ou 2023 168 trimestres (42 ans)
2024, 2025 ou 2026 169 trimestres (42 ans et 3 mois)
2027, 2028 ou 2029 170 trimestres (42 ans et 6 mois)
2030, 2031 ou 2032 171 trimestres (42 ans et 9 mois)
2033 et après 172 trimestres (43 ans)


Année de naissance
 
Nombre de trimestres requis
Pour les sédentaires
1958, 1959 ou 1960 167 trimestres (41 ans et 9 mois)
1961, 1962 ou 1963 168 trimestres (42 ans)
1964, 1965 ou 1966 169 trimestres (42 ans et 3 mois)
1967, 1968 ou 1969 170 trimestres (42 ans et 6 mois)
1970, 1971 ou 1972 171 trimestres (42 ans et 9 mois)
1973 et après 172 trimestres (43 ans)

Ouverture des droits: cas particulier des infirmières

En janvier 2011, après une réforme de leurs études, les infirmières qui étaient en poste depuis au moins 15 ans, ont dû choisir entre rester fonctionnaires de catégorie B, appartenant à catégorie « active » (et bénéficier d’une ouverture des droits à la retraite plus précoce, aujourd’hui 57 ans), ou devenir fonctionnaires de catégorie A, avec une revalorisation de traitement, et intégrer la catégorie dite « sedentaire », avec pour conséquence de partir à la retraite plus tard (à partir de 60 ans). Donc pour toutes les infirmières en poste avant 2011, selon l’option choisie à l’époque, l’âge requis aujourd’hui pour partir à la retraite à taux plein est soit de 57 ans, soit de 60 ans.

En revanche, les infirmières nouvellement diplômées entrent dans la profession directement en catégorie A, avec un départ à la retraite à 62 ans.

Les possibilités de retraite anticipée

La loi a prévu 3 exceptions à la règle de base qui permettent de partir plus tôt à la retraite.

Retraite anticipée pour « carrières longues»

Ceux qui ont démarré plus tôt que d’autres dans la vie active (dès 16 ans) ont la possibilité de partir à la retraite entre 57 ans et 60 ans, à condition notamment d’avoir cotisé le nombre de trimestres nécessaires (entre 167 et 173 trimestres).

Retraite anticipée pour handicap

Depuis le 1er février 2014, les agents hospitaliers (titulaires et non titulaires) peuvent partir à la retraite à 55 ans s’ils justifient d’une incapacité permanente d’au mois 50 %.

Retraite anticipée pour un parent d’un enfant handicapé

Les agents hospitaliers titulaires, parents d’un enfant de plus d’un an ayant une invalidité d’au moins 80 % peuvent partir à la retraite avant l’âge légal. Condition : avoir une durée minimum de service et s’être interrompu ou avoir réduit son activité professionnelle pour s’occuper de son enfant.

Repousser l'âge limite de départ en retraite

A l’inverse, les agents hospitaliers peuvent aussi repousser l’âge limite de départ en retraite, s’ils n’ont pas travaillé suffisamment longtemps pour atteindre le nombre de trimestres requis pour obtenir le taux maximal de leur pension. Age limite au delà duquel il n’est pas possible de continuer : 67 ans pour les « sédentaires » et de 62 ans pour les « actifs ».

POUR FAIRE UNE ESTIMATION DE VOTRE RETRAITE DE BASE
cliquez ici

POUR DÉCOUVRIR TOUS LES AVANTAGES D'UNE COMPLÉMENTAIRE RETRAITE POUR VOTRE FUTURE RETRAITE
cliquez ici

Partager
contact Complémentaire retraite des hospitaliers