Agents hospitaliers : pour préparer votre retraite pendant votre vie active, utilisez le Relevé Individuel de Situation (RIS) !

date de publication 4 février 2019

N’attendez pas la fin de votre carrière pour vous intéresser à votre retraite ! Car au moment du départ, le montant de votre pension, dépendra de tout le parcours professionnel que vous aurez effectué avant. Votre Caisse de retraite, la CNRACL, effectue un relevé chaque année des changements qui interviennent au cours de votre carrière d’hospitalier, que ce soit à l’hôpital public ou ailleurs : changement de statut, passage dans le privé, retour dans le public, interruption pour grossesse ou maladie, passage en temps partiel… Quelle que soit la catégorie à laquelle vous appartenez (A ou B), à partir de vos 35 ans, elle vous envoie tous les 5 ans ce « Relevé Individuel de Situation » (RIS). Si vous avez créé un espace personnel sur le site de le CNRACL, vous pouvez même le consulter en ligne et demander des modifications en cas d’erreur. Dès 55 ans, vous recevrez un autre document, le « Relevé d'estimation indicative globale de retraite » (EIG), qui, vous donnera en plus une estimation de votre future pension (calcul de votre retraite de base).

relevé individuel de situation RIS pour préparer sa retraite

Dès le moment où démarre votre vie active, se joue aussi votre future pension de retraite. Car le montant de cette pension va dépendre de toute votre vie professionnelle. Pendant votre carrière, vous validez un nombre de trimestres d’assurance retraite. Et au moment du départ, pour partir à taux plein, il vous faudra, selon la catégorie à laquelle vous appartenez, comme agent hospitalier et les critères qui s’y rapportent, avoir validé entre 167 et 172 trimestres. S’il en manque, vous subirez une baisse de votre pension, c’est ce qu’on appelle une décote. Or, il peut se passer beaucoup de choses pendant toute une vie professionnelle. Et chaque événement peut avoir un impact sur votre retraite : un passage du public au privé (ou l’inverse), une période momentanée de chômage (pour vous si vous êtes passé par le privé), ou un temps plein qui se transforme en temps partiel...

C’est votre caisse de retraite qui fait le relevé individuel de situation de toute votre carrière !

Mais rassurez-vous : ce n’est pas à vous de tenir le registre de votre carrière. Votre caisse de retraite, la CNRACL le fait pour vous !
Pour chacun des agents hospitaliers, elle établit un RIS ou Relevé Individuel de Situation Le RIS est un document de quelques pages qui établit, année par année, la liste de vos emplois et le nombre de trimestres validés par année (4 au maximum). Ce document vous est adressé une première fois à l’âge de 35 ans, et ensuite tous les 5 ans. Prenez le temps de le lire avec attention : si vous décelez des erreurs dans votre parcours ou dans le nombre de trimestres validés, c’est le moment de le signaler pour les corriger. Tous les trimestres qui peuvent être validés sont bons à prendre, y compris ceux de jobs d’été pendant les années d’études etc. (selon conditions). Raison de plus pour bien vérifier les informations qui figurent sur votre RIS, pour vous renseigner et ne rien oublier des expériences professionnelles qui vous ouvrent des droits à la retraite.


En 2019, les actifs nés en 1969 (50 ans), 1974 (45 ans), 1979 (40 ans) et 1984 (35 ans) recevront leur RIS. Si vous possédez un espace personnel sur le site de la CNRACL, le document sera disponible en ligne, l’année de vos 35, 40, 45 et 50 ans sans demande préalable de votre part, sinon il vous sera adressé par voie postale.

Et l’année de vos 55 ans, vous recevrez un autre document, le relevé d'estimation indicative (EIG), qui, vous donnera, en plus, une estimation de votre future pension, quelques années avant votre départ.

La retraite, ça se prépare pendant sa vie active. Opter pour une retraite complémentaire retraite permet aussi d’anticiper les choses du point de vue financier et de la voir venir plus sereinement. Une solution entièrement dédiée aux hospitaliers et accessible à tous les niveaux de revenus existe. Elle est proposée depuis 1963 par le C.G.O.S qui en est l’association souscriptrice.

Pour découvrir tous les avantages d'une complémentaire retraite pour votre future retraite
cliquez ici

Pour faire une estimation gratuite de votre retraite de base
cliquez ici

Partager
contact Complémentaire retraite des hospitaliers