Calcul de la RAFP: retraite complémentaire obligatoire sur les primes et bonifications, ce qu'il faut savoir.

date de publication 16 mai 2019

Le Régime additionnel de la Fonction publique (RAFP) est un régime complémentaire de retraite obligatoire par points institué en 2005. Depuis cette date, et en tant qu’hospitaliers du secteur public en plus de vos cotisations au régime général, vous cotisez à la RAFP, mais uniquement sur vos primes et bonifications (qui n’entrent pas dans le calcul de la retraite de base). Attention : cette cotisation obligatoire (sur les primes, indemnités et autres avantages en nature) est limitée à 20% de votre traitement indiciaire brut et est transformée en points retraites. Le calcul du montant de la RAFP repose sur nombre total de points acquis durant votre carrière et sur votre âge à partir du moment où vous prendrez votre retraite (liquidation). Soyons clairs : le montant de la RAFP peut s’avérer décevant. Et même souvent très insuffisant pour compenser la baisse de revenus au moment du départ à la retraite (entre 25% et 30% en général pour les hospitaliers). Voilà pourquoi la Complémentaire Retraite des Hospitaliers (dont le C.G.O.S est l’association souscriptrice) vous permet de prendre les devants pour éviter une mauvaise surprise, en cotisant pendant votre vie active, pour vous assurer demain, au moment de votre retraite, un revenu complémentaire à vie en complément.

Calcul de la RAFP: retraite complémentaire obligatoire

La Retraite Additionnelle de la Fonction Publique (RAFP) est une retraite complémentaire obligatoire réservée aux fonctionnaires titulaires. Les agents non-titulaires de la fonction publique, vacataires et contractuels, n’y ont pas accès. Mise en place en 2005, la RAFP s’ajoute au régime de base (CNRACL). Avec un objectif : prendre en compte les primes et les indemnités qui n'entrent pas, justement, dans le calcul de la retraite de base : le supplément familial, l'indemnité de résidence, les primes et indemnités diverses, les heures supplémentaires effectuées en raison de qualification acquise, les avantages en nature, l'intéressement lorsqu'il existe, les indemnités de jury de concours, etc. Les cotisations s'élèvent à 10% du montant de l'assiette (primes et bonifications) : 5% sont à la charge du fonctionnaire et 5% à la charge de l'employeur. L'assiette de cotisation est plafonnée pour la RAFP : elle ne s’applique que dans la limite de 20% de votre traitement indiciaire brut.

La RAFP est un système par points

La Retraite Additionnelle de la Fonction Publique (RAFP) est un système par points. Ces points sont cumulés sur un compte individuel. Le montant de la RAFP est calculé en fonction du nombre total de points acquis durant la carrière et en fonction de l'âge au jour de la liquidation de la prestation. En divisant les cotisations RAFP versées dans l’année par la valeur d’achat du point du moment, on obtient le nombre de points RAFP acquis cette année-là.

Au 1er janvier 2019, la valeur d’acquisition du point a été fixée à 1,2317 euros.

Les agents hospitaliers qui partiront à la retraite dans les prochaines années auront cumulé peu de points RAFP

Le système est récent (mise en place depuis 2005 seulement). Aussi les fonctionnaires qui partiront à la retraite dans les années à venir ne devraient pas avoir cotisé suffisamment de points pour que le montant de la retraite de base et celui de la RAFP viennent compenser significativement la perte de revenus qu’ils subiront à la retraite (de l’ordre de 25 à 30%).

Souscrire à une complémentaire retraite en plus, à titre individuel, est important

C’est pourquoi il est aujourd’hui nécessaire pour tous les hospitaliers, en agissant individuellement pendant sa vie active, de se préparer un complément de revenus pour leur retraite. Souscrire à une complémentaire facultative, comme celle dont le C.G.O.S est l’association souscriptrice, la Complémentaire Retraite des Hospitaliers, est une solution à envisager.

A la retraite, vous percevrez ainsi un revenu trimestriel complémentaire qui s’ajoutera alors à votre retraite de base, et vous aurez en plus la possibilité, le moment venu, de choisir de percevoir une partie de votre Complémentaire sous forme de capital, si vous le souhaitez. Votre avenir se construit aujourd’hui. Alors n’hésitez pas à faire une simulation sur cgos.crh.info/simulateur, ou à contacter un de nos conseillers retraite au 0 800 005 944 pour faire le point sur votre situation personnelle.

Pour estimer gratuitement en quelques clics votre retraite de base
cliquez ici

Pour bien comprendre la retraite
cliquez ici

Partager
contact Complémentaire retraite des hospitaliers