Épargne retraite : qu'est-ce qui a changé depuis 2020 avec la loi PACTE ?

Le 22 mai 2019, la promulgation du volet épargne de la loi PACTE (Plan d’Action pour la Croissance et la Transformation de l’Entreprise) a entraîné de nombreuses évolutions pour les produits d’épargne. En particulier pour l’épargne retraite, qui offre aux affiliés de nouvelles modalités de sortie des sommes épargnées.

La loi PACTE, une réorganisation et une simplification des plans épargne

Quelques chiffres pour comprendre les mesures qui ont été décidées par le gouvernement français. En 2018, 1700 milliards d’euros étaient placés en assurance-vie contre seulement 220 milliards pour l’épargne retraite. En cause : une méconnaissance de cette forme d’épargne, pourtant très intéressante pour les particuliers. Mais aussi parce que l’épargne retraite offrait peu de souplesse dans les possibilités de disposer à la retraite de son épargne. Avec la loi PACTE et son volet « changement de l’épargne retraite », c’est désormais chose faite. Les affiliés disposent d’une liberté encore plus grande pour disposer d’un revenu additionnel après la vie active… et même dans certaines conditions, avant le départ à la retraite !

Ce qui change en 2020 pour les plans épargne retraite

Dans le cadre de la loi PACTE, de nouvelles dispositions ont été prises. C’est ainsi que depuis 2020, il est possible de récupérer jusqu’à 100 % de son épargne retraite sous forme de capital en une seule ou plusieurs fois. La rente trimestrielle à vie n’est plus la seule option. Et c’est encore mieux pour que les épargnants, une fois à la retraite, peuvent choisir comment récupérer leur épargne, en accord avec leurs besoins, leurs projets et sa façon d’envisager leur retraite. L’idée est que les français aient plus de choix, donc moins d’hésitation à s’engager sur cette épargne orientée vers le long terme, incités par une fiscalité intéressante.

La formule de la CRH a évolué avec la loi PACTE pour toujours plus de liberté

La Complémentaire Retraite des Hospitaliers (CRH), dont le C.G.O.S. est l’association souscriptrice, a bien sûr intégré cette évolution en 2020. La nouvelle formule, toujours dédié aux agents hospitaliers età leur conjoint, propose désormais aux affiliés de récupérer le fruit de leur épargne à la carte (rente trimestrielle versée à vie, versement d’un capital total ou partiel, ou bien « cagnotte », où puiser en fonction de ses besoins, et même en combinant 2 ou 3 de ces possibilités si on le souhaite).


La nouvelle formule de la CRH permet même aussi d’utiliser l’épargne retraite ,si besoin, pendant la vie active, pour financer l’achat de sa résidence principale, que l’on soit primo-accédant ou non.

Enfin dans la phase de cotisation, la grande souplesse reste de mise. Si les modifications de cotisations se font toujours librement et sans frais, des versements à hauteur de 10 000 € par an sont maintenant possibles en plus. Cela permet de profiter encore plus des avantages fiscaux liés à ce type d’épargne (en cas de rentrée d’argent, par exemple).

En bref, l’épargne retraite 100 % réservée aux hospitaliers et à leur conjoint, est encore plus attractive avec les dispositions permises par la loi PACTE.

Raison de plus pour se décider à préparer son avenir , en confiance et sans attendre, avec la solution proposée par le C.G.O.S !

Estimez
votre retraite de base Pour y voir plus clair sur le montant de votre future retraite

J'estime

Découvrez
les 9 avantages de la Complémentaire Retraite des Hospitaliers

Je découvre

Les derniers articles