cgos.info Espace agent
Retour

Tout sur la retraite

Infos hospitalier

1 août 2021

Garantie ou capital décès : Complémentaire Retraite des Hospitaliers

En savoir plus pour préparer votre retraite ?

Recevez le guide
d'info gratuit

Je télécharge

Estimez
votre retraite de base

J'estime

Découvrez
les 9 avantages de la CRH

Je découvre

Que son décès survienne avant ou pendant la retraite – mais le plus tard possible - un affilié à la Complémentaire Retraite des Hospitaliers (CRH) n’aura pas cotisé pour rien. Le contrat prévoit automatiquement et sans cotisation supplémentaire une garantie décès : si l’agent décède pendant sa carrière, un ou plusieurs bénéficiaires reçoivent un capital correspondant au montant des cotisations déjà versées. Deux options sont également proposées pour verser le complément de retraite de l’agent à des proches, s’il disparaît lorsqu’il est à la retraite.

garantie décès hospitalier avantage retraite complémentaire

La garantie décès hospitalier pour préparer l’avenir en toute sérénité

Préparer son avenir en s’affiliant à la Complémentaire Retraite des Hospitaliers (CRH), c’est aussi parer à toutes les situations, même les plus difficiles. Que le décès d’un agent hospitalier survienne avant ou pendant la retraite, ses cotisations ne sont pas perdues. Elles sont transmises aux bénéficiaires de son choix, conjoint, famille ou autres proches.

La garantie décès de la CRH, comment ça marche ?

En cas de décès avant le départ à la retraite, la garantie décès s’applique automatiquement. Elle permet à un ou plusieurs bénéficiaires, désignés à l'avance, de recevoir un capital dont le montant correspondra à la valeur de transfert au jour du décès. Il sera au moins égal à l’intégralité des cotisations versées par l’affilié. C’est à l’agent hospitalier de désigner le ou les bénéficiaires au moment de sa souscription à la CRH : son conjoint, un parent, un enfant, un autre membre de sa famille, un ami proche, etc. Il peut également choisir plusieurs personnes et décider d’une répartition du capital entre elles.

Bon à savoir : un affilié à la CRH peut changer d’avis à tout moment et modifier le ou les bénéficiaires en remplissant un nouveau bulletin de désignation.

Une valeur ajoutée pour la Complémentaire Retraite des Hospitaliers

La garantie décès prévue par la Complémentaire Retraite des Hospitaliers (CRH) la distingue d’autres produits équivalents et offre une véritable valeur ajoutée. Contrairement aux dispositifs d’assurances décès généralement proposés par les banques ou les assurances, cette garantie spécifique à la CRH est automatiquement incluse dans le contrat. Elle ne nécessite pas non plus de payer une cotisation supplémentaire, qui serait perdue si le risque (le décès avant la retraite) ne se produit pas.

Deux options au choix en cas de décès pendant la retraite

Chaque affilié à la Complémentaire Retraite des Hospitaliers peut aussi choisir ce que deviendra son complément de retraite à son décès, si celui-ci survient après sa carrière professionnelle. Deux options (non cumulables) lui sont proposées : la réversion ou les annuités garanties.

L’option réversion

L'option réversion permet au conjoint survivant (époux, partenaire de PACS ou concubin) de percevoir sous certaines conditions une allocation de 60 %, 80 % ou 100 % du complément de retraite de l’agent décédé. Là aussi, c’est ce dernier qui choisit le pourcentage à l’avance au moment de sélectionner cette option.

L’option annuités garanties

Si l’affilié avait souhaité percevoir sa retraite sous forme de rente, l'option annuités garanties assure la transmission de cette rente à des bénéficiaires (conjoint, enfants, parent, ou toute autre personne) après son décès. Cette désignation effectuée par l’agent hospitalier lors de la liquidation de son complément de retraite est irrévocable. Les bénéficiaires désignés percevront le montant de la rente de l’agent jusqu’au terme d’une période garantie de 25 ans au maximum. Cette option ne peut être cumulée avec l’option réversion citée précédemment.

Bien entendu, si le retraité qui a choisi l’option « annuités garanties » est toujours en vie à la fin de la période garantie de 25 ans, la rente continue de lui être versée.

Et aussi : le conjoint d’un agent hospitalier peut s’affilier avec les mêmes avantages

Pour offrir un maximum de protection aux proches des agents affiliés, la Complémentaire Retraite permet à leur conjoint de souscrire eux aussi. Qu’ils travaillent ou non dans la Fonction publique hospitalière, les conjoints ont ainsi accès aux mêmes avantages, en plus des garanties proposées en cas de décès : le taux de cotisation au choix modifiable sans frais, ou encore le choix entre plusieurs possibilités pour récupérer l’épargne au moment de la retraite. Une excellente solution pour préparer l’avenir à deux !

Les derniers articles

Bienvenue sur le site de la Complémentaire Retraite des Hospitaliers, le Plan d'Epargne Retraite proposé par le C.G.O.S Vous êtes :