1er Complément de retraite
de la Fonction publique hospitalière

INFOS RETRAITE
Garantie décès pour les hospitaliers: un des avantages de la Complémentaire Retraite des Hospitaliers

Garantie décès pour les hospitaliers: un des avantages de la Complémentaire Retraite des Hospitaliers

garantie décès hospitalier avantage retraite complémentaire

En cas de décès durant votre activité professionnelle, vous n’aurez pas cotisé pour rien si vous êtes affilié à la Complémentaire Retraite des Hospitaliers (CRH). La « garantie décès », incluse dans cette complémentaire, permet à l’un de vos proches de percevoir un capital. Son montant sera, au minimum, égal à l’intégralité des cotisations que vous aurez versées.

Si le décès intervient quand vous êtes à la retraite et donc percevant déjà votre CRH, l’option « réversion » (depuis 2017) permet de reverser tout ou partie de votre rente à votre conjoint (sous condition).

Et, à compter de 2019 avec l’option annuités garanties, vous pourrez au(x) bénéficiaire(s) de votre choix lui assurer le versement du montant de votre rente pendant la période garantie, 25 ans maximum.

Garantie décès hospitalier: un bénéfice pour vos proches

Certains d’entre vous nous ont posé cette question légitime : « si je cotise à la Complémentaire Retraite des Hospitaliers pendant ma carrière et que je décède quand je suis encore en activité ou quelques années seulement après avoir pris ma retraite, aurai-je cotisé à fonds perdus ? » Bonne nouvelle : la réponse est NON ! Car ce sont vos proches ou les bénéficiaires de votre choix qui vont en bénéficier…  

En cas de décès avant votre départ à la retraite : la « Garantie Décès», applicable automatiquement, permet à un ou plusieurs bénéficiaires désignés à l'avance, de recevoir un capital dont le montant correspondra à la valeur de transfert au jour du décès. C’est vous qui désignez le ou les bénéficiaires au moment de votre souscription. Le capital versé sera au minimum égal à l'intégralité du montant des cotisations versées par l'affilié.

En cas de décès alors que vous êtes à la retraite et donc déjà allocataire, deux choix possibles:

1- l'option « réversion »

L'option réversion permet à votre conjoint survivant (y compris partenaire de PACS ou concubin) de percevoir sous certaines conditions une allocation de 60 %, 80 % ou 100 % de votre complément de retraite, selon le choix que vous aurez fait.

2- l’option « annuités garanties »

L'option annuités garanties (qui sera mise en place au 1er janvier 2019) assure la transmission de la rente à des bénéficiaires (conjoint, enfants ou toute autre personne) que vous avez choisis. Cette désignation effectuée à la liquidation de votre complément de retraite est irrévocable. Les bénéficiaires de votre choix percevront le montant de votre rente jusqu’au terme d’une période garantie de 25 ans au maximum. Cette option ne peut être cumulée avec « l’option réversion ».

Bien entendu, si le retraité qui a choisi l’option « annuités garanties » est toujours en vie à la fin de la période garantie, la rente continue de lui être versée.

Le saviez vous ?

Votre conjoint non hospitalier peut également s'affilier à la complémentaire retraite des hospitaliers. Vous pourrez alors vous aussi bénéficier de cet avantage garantie décès hospitalier en cas de décs de votre conjoint.

S'affilier à la complémentaire retraite des hospitaliers
cliquez ici

Pour découvrir tous les avantages d'une complémentaire retraite pour votre future retraite
cliquez ici

VOUS CHERCHEZ UN ARTICLE ?