Impôts et retraite: ce qu'il faut savoir sur les déductions fiscales pour les hospitaliers

date de publication 13 décembre 2018

S’affilier aujourd’hui à la « Complémentaire Retraite des Hospitaliers », si on le peut, dès le début de carrière, c’est faire face aux incertitudes et s’assurer un complément de retraite indispensable pour anticiper la baisse de revenus qui interviendra lorsque vous serez à la retraite. Mais le bénéfice que vous en tirez pour vous n’est pas seulement pour demain : vos cotisations versées aujourd’hui sont déductibles à 100 % de votre revenu net. Vous faites donc des économies d’impôts tout en préparant votre avenir. Si votre conjoint est affilié, il en bénéficie aussi.

impôts retraite déductions fiscales hospitaliers

Bien malin qui pourrait, dans le contexte actuel, prévoir ce que seront nos retraites de demain. Pour chacun de nous, c’est l’incertitude qui prévaut. Quel sera le système de retraite ? Quelles réformes seront finalement votées dans les années à venir ? Les agents de la Fonction publique garderont-ils l’avantage d’un calcul de leur pension de retraite sur les 6 derniers mois de traitement ou seront-ils alignés sur les 25 meilleures années du privé ?

Une baisse de revenus à la retraite

Au delà de toutes ces questions qui restent sans réponse, la seule certitude pour les agents hospitaliers, c’est la baisse de leurs revenus au moment du départ à la retraite, qui est aujourd’hui en moyenne de l’ordre de 25 à 30% en moins pour les hospitaliers du secteur public. Il faut donc pouvoir compter sur des ressources supplémentaires. C’est tout l’enjeu de la Complémentaire Retraite des Hospitaliers. S’affilier aujourd’hui, si possible en début de carrière, c’est s’assurer, pour demain, un complément de revenus.
Le système mis en place est simple : chacun, selon ses possibilités, peut adapter la préparation de sa retraite à son rythme en choisissant son taux de cotisation (entre 2,5 % et 5,5 % de son traitement indiciaire brut).

Impôts et retraite:  déductions fiscales pour les hospitaliers

L’effort demandé pour s’assurer un avenir plus serein présente un avantage fiscal intéressant, puisque la totalité des cotisations versées est déductible de votre revenu net global (dans les conditions et le plafond fixés par la législation fiscale en vigueur). Vous faites donc une économie d’impôt !
Votre conjoint non hospitalier peut lui aussi s’affilier et ainsi bénéficier du même avantage. Vous cumulerez deux montants de cotisations déductibles de vos impôts.

L’économie d’impôt est maintenue avec le prélèvement à la source

Le prélèvement à la source qui sera mis en place dans quelques semaines, le 1er janvier 2019, ne remet pas en cause cet avantage. Les cotisations continuent à être déductibles du revenu net global. Vous communiquerez au Trésor Public lors de votre déclaration 2019 que nous allons tous continuer à remplir, le montant de cotisations CRH déductibles Cette information sera ainsi prise en compte dans le calcul de votre taux d’imposition, pour régularisation en fin d’année, selon les modalités prévues.

Pour avoir plus d'information, un conseiller peut vous rappeler au moment de votre choix (pour cela, remplissez le formulaire disponible en cliquant ici )

Vous pouvez également contacter vous-même directement le:

0 800 005 944

(service et appels gratuits du lundi au vendredi 9h/12h et 14h/17h)

Pour découvrir tous les avantages d'une complémentaire retraite pour votre future retraite
cliquez ici

Pour faire une estimation de votre retraite de base
cliquez ici

Partager
contact Complémentaire retraite des hospitaliers