L'éducateur(trice) spécialisé(e) à l'hôpital: il (elle) mène des actions socio-éducatives auprès du patient en liaison avec sa famille

date de publication 13 juin 2019

Les éducateurs spécialisés font partie des secteurs emblématiques des professions sociales très largement représentées à l’hôpital. Qu’ils soient moniteurs (trices) ou éducateurs (trices), ils conduisent leur action auprès de différents publics (enfants, jeunes, adultes, personnes âgées) éprouvant des difficultés d’origine sociale, culturelle ou individuelle (psychologique ou physique), dans le but d’éveiller et de développer leurs capacités et leur personnalité et de favoriser leur intégration ou réintégration dans la vie sociale. Pour être éducateur à l’hôpital, il faut être titulaire du diplôme d’État d’éducateur spécialisé (bac +3). Depuis le 1er février 2019, les éducateurs (ou éducatrices hospitalières) appartiennent à la catégorie A. En fin de carrière, ils peuvent, selon la grille indiciaire, percevoir jusqu’à 2516 euros (1er grade, classe normale). A la retraite, comme pour tous les agents hospitaliers, leurs revenus baisseront de 25 à 30 %. La Complémentaire Retraite des Hospitaliers dont le C.G.O.S est l’association souscriptrice, permet d’anticiper cette baisse de revenus, en cotisant pendant la vie active, afin de se constituer un complément de revenu à la pension de base pour demain.

Educatrice spécialisée hôpital

A l’hôpital, l’éducateur spécialisé a pour mission de conduire des actions éducatives auprès de publics qui présentent des déficiences physiques, psychiques et mentales, des troubles envahissants du développement ou qui montrent des difficultés d’insertion. Il travaille en psychiatrie (enfant et adulte), en pédiatrie, en gérontologie ou en EHPAD, en centre médico-psychologique, et dans des foyers de protection de l’enfance.
Pour être éducateur spécialisé, il faut obtenir le diplôme d’État d’éducateur spécialisé (DEES), désormais de niveau licence (bac +3). Les lycéens qui souhaitent suivre ce cursus doivent désormais déposer leur demande sur Parcoursup, la nouvelle plateforme d'admission dans l'enseignement supérieur.

Depuis le 1er février 2019, les éducateurs spécialisés sont classés en catégorie A

Les éducateurs spécialisés de la Fonction publique ont récemment changé de catégorie : ils sont désormais classés dans la catégorie A depuis le 1er février 2019. Selon la grille indiciaire, leur rémunération mensuelle brute en fin de carrière est de 2516 euros (1er grade, enclasse normale).

Pour ces agents hospitaliers comme pour les autres, la diminution de revenus au moment du départ à la retraite sera de l’ordre de 25 à 30%. Soit en moyenne une baisse de 750 euros entre le dernier traitement perçu et la première pension reçue…ce qui n’est pas rien pour organiser sa vie de retraité pour plusieurs décennies…

La retraite, ça se préparer pendant la vie active. Voilà pourquoi la Complémentaire Retraite des Hospitaliers, proposée par le C.G.O.S, invite les agents à anticiper et à prendre des mesures simples et accessibles, pendant leur vie active pour amortir cette baisse de revenus. Cette solution a été imaginée par des hospitaliers et est adaptée à tous les niveaux de revenus pour permettre à chacun de préparer son avenir en confiance au fil de sa carrière.

Pour découvrir les avantages de la CRH
cliquez ici

Pour faire une estimation de votre retraite de base
cliquez ici

Partager
contact Complémentaire retraite des hospitaliers