Les métiers de la qualité, de la prévention et gestion des risques dans la Fonction publique hospitalière

Les démarches qualité et de prévention des risques sont essentielles au bon fonctionnement d’un établissement de soins, à son organisation et à la prise en charge des patients. Pour mettre en œuvre les actions adéquates et les évaluer, plusieurs professionnels interviennent à l’hôpital. Zoom sur les métiers d’animateur(trice) qualité /gestion des risques, chargé(e) des relations avec les usagers et coordinateur(trice) qualité / gestion des risques. Des métiers qui prennent toute leur importance dans le contexte actuel de pandémie, pour garantir la sécurité des personnels et des patients.

Quelles sont les missions de l’animateur(trice) qualité/gestion des risques et du chargé(e) des relations avec les usagers ?

L’animateur qualité met en place des procédures et des protocoles en fonction d’informations recueillies sur le terrain dans les différents services de l’hôpital. Cela peut inclure des formations pour le personnel, des conférences et le règlement de dysfonctionnements. Ce métier nécessite une bonne capacité d’analyse, des compétences en conduite de projet, de la pédagogie, et la maîtrise de logiciels de suivi de la qualité.


Le chargé de relations avec les usagers exerce une profession centrée sur les droits et les besoins des patients. Il met également en place des actions de prévention des conflits et de traitement des réclamations. Il doit mobiliser de grandes capacités de communication, de même que des connaissances en droit de la santé et en sciences sociales. Ces deux métiers de la qualité à l’hôpital sont accessibles après au minimum deux ans d’études après le bac. Le chargé de relations avec les usagers peut évoluer vers le poste d’animateur qualité, qui peut lui-même devenir coordinateur qualité.

Coordinateur(trice) qualité/gestion des risques, un poste à responsabilités

Le coordinateur(trice) ou spécialiste qualité /gestion des risques a le statut d’ingénieur hospitalier. Un métier accessible avec un niveau master (bac +5), ou avec une expérience professionnelle complétée par un DU (Diplôme Universitaire). Son rôle est central puisqu’il doit piloter le plan d’action qualité et garantir la conformité de l’hôpital aux réglementations en vigueur (notamment la certification de la Haute Autorité de Santé). La profession de spécialiste qualité/gestion des risques requiert des compétences en audit, en gestion de crise et une connaissance parfaite des référentiels qualité. Il est possible d’évoluer vers un poste d’ingénieur principal après au moins 6 ans de services effectifs en tant qu’ingénieur.

Estimez
votre retraite de base Pour y voir plus clair sur le montant de votre future retraite

J'estime

Découvrez
les 9 avantages de la Complémentaire Retraite des Hospitaliers

Je découvre

Les derniers articles