Orthoprothésiste à l’hôpital : le spécialiste des prothèses et des orthèses

date de publication 28 mai 2020

A l’hôpital, dans la famille des métiers de soins, l’orthoprothésiste fabrique les dispositifs médicaux d’appareillage pour les patients handicapés, amputés ou présentant des troubles fonctionnels. Présentation d’une profession manuelle avec un fort aspect relationnel, et également axée sur les nouvelles technologies.

métier de l'Orthoprothésiste à l’hôpital

Le rôle de l’orthoprothésiste, de l’appareillage au suivi du patient

Les missions de l’orthoprothésiste consistent à concevoir des prothèses pour remplacer des membres absents ou amputés, et des orthèses pour compenser des déficiences articulaires, musculaires ou neurologiques. Il travaille sur la prescription d’un médecin. « C’est un métier manuel qui demande des connaissances médicales et en anatomie, mais aussi une grande minutie pour confectionner des dispositifs sur-mesure » raconte Clémence, orthoprothésiste à Rennes. Au-delà de la fabrication, l’orthoprothésiste conseille et suit son patient pour s’assurer que le dispositif est conforme à ses besoins et à son mode de vie. « L’aspect humain et la psychologie sont très importants car nous recevons souvent des patients lourdement handicapés ou victimes d’accidents.»


L’orthoprothésiste doit également faire preuve de curiosité et d’un intérêt pour les nouvelles technologies. Il est en effet amené à utiliser des outils numériques et des matériaux innovants au quotidien. Des formations peuvent être suivies tout au long de la carrière pour s’adapter.

Comment devenir orthoprothésiste hospitalier ?

Il est possible de commencer une formation d’orthoprothésiste après la classe de 3e. Le CAP Orthoprothésiste et le bac pro Technicien en appareillage orthopédique ouvrent la voie professionnelle : ces diplômes offrent les qualifications nécessaires pour fabriquer des prothèses au sein d’un atelier. Mais pour pouvoir travailler en tant qu’orthoprothésiste sur prescription médicale, il est indispensable de poursuivre ses études et d’obtenir un BTS prothésiste-orthésiste.
L’orthoprothésiste peut s’installer à son compte, exercer dans un centre de rééducation ou travailler à l’hôpital. Il n’existe à ce jour pas de grille indiciaire spécifique pour ce métier dans la Fonction publique hospitalière, mais le salaire de l’orthoprothésiste débutant est estimé à 1539 euros bruts (source Onisep).

Partager
contact Complémentaire retraite des hospitaliers