Quel est l’avantage de s'affilier jeune à la Complémentaire Retraite des Hospitaliers ?

date de publication 31 janvier 2020

Au moment du départ à la retraite, les revenus des agents hospitaliers baissent généralement de 25 % à 30 %, notamment parce que les primes ne sont quasiment pas prises en compte dans le calcul des pensions. La Complémentaire Retraite des Hospitaliers (CRH), créée à l’initiative du C.G.O.S, vous permet, dès le début de votre carrière, d’anticiper cette situation, en cotisant, en fonction de votre budget, en douceur, pour vous constituer un complément de retraite. Avec la CRH, vous cotisez pour vous-mêmes : c’est-à-dire que vos cotisations sont transformées en points qui vous sont crédités et qui serviront à calculer votre retraite complémentaire le moment venu. Plus vous commencez à cotiser tôt, plus vous vous donnez l’opportunité d’accumuler un maximum de points et donc augmentez votre complément retraite. Avec un avantage pour les jeunes : la Complémentaire Retraite des Hospitaliers offre 1 mois de cotisation supplémentaire chaque année jusqu'à l’âge de 40 ans, pendant 10 ans maximum, à tous les agents (et leur conjoints) âgés de 18 à 40 ans révolus, qui s’affilient en 2020.

Avantage affiliation jeunes à la Complémentaire Retraite des Hospitaliers

Quand on est jeune et qu’on occupe son premier emploi, on pense à son nouvel appartement, à s’installer, on achète ses premiers meubles, on imagine ses vacances, les voyages qu’on va peut-être pouvoir s’offrir, etc. Mais naturellement, on ne pense pas à sa retraite… pas étonnant, puisque c’est une perspective lointaine, tellement éloignée de la vie quotidienne.
Pourtant, il est intéressant d’y penser assez tôt et d’y consacrer un petit effort financier pour pouvoir en profiter le moment venu. C’est pourquoi la Complémentaire Retraite des Hospitaliers a décidé de vous y aider.

Créée par des hospitaliers pour les hospitaliers il y a près de 60 ans, elle vous connaît bien. Elle a le recul suffisant pour vous alerter sur le fait qu’au moment du départ à la retraite, vos revenus baisseront généralement de 25 % à 30 %, notamment parce que les primes ne sont que très peu prises en compte dans le calcul des pensions des agents de la Fonction publique hospitalière. Voilà pourquoi elle vous propose d’anticiper, de prendre quand même le temps de penser quelques instants à votre retraite dès aujourd’hui. Il existe en effet des solutions pour limiter cette baisse de revenu : en cotisant à la CRH pendant votre vie professionnelle, et cela le plus tôt possible, vous vous constituez tranquillement un complément de retraite.

Avec la Complémentaire Retraite des Hospitaliers, plus vous cotiserez tôt, plus le montant de ce complément de retraite sera important.

Et comme elle vous connaît bien, la Complémentaire Retraite des Hospitaliers s'adapte aux spécificités des métiers, des contraintes de vie et des revenus des hospitaliers. Vous avez le choix du taux de votre cotisation mensuelle (2,5 %, 3,5 %, 4,5 % ou 5,5 % de votre traitement indiciaire mensuel brut). Créée à l’initiative du C.G.O.S et fidèle à ses valeurs, la CRH propose aux jeunes hospitaliers un coup de pouce pour les aider à prendre soin de leur avenir.
bComme vos possibilités financières peuvent varier au cours de la vie, en fonction de vos projets et contraintes qui surgiront peut-être, la CRH permet en plus du choix du taux de cotisation d’en changer à sa guise, à la hausse comme à la baisse, voire d’interrompre temporairement les cotisations si besoin, et cela sans avoir à se justifier, mais aussi sans frais ni pénalités !

Une grande souplesse appréciable quand on est jeunes et qu’on veut garder la latitude de mener des projets importants sans renoncer à son avenir pour autant. Si vous vous affiliez en 2020 et si vous avez entre 18 et 40 ans révolus, elle vous offre 1 mois de cotisation supplémentaire chaque année jusqu'à vos 40 ans, pendant 10 ans maximum.

Jeunes hospitaliers, n’attendez plus, votre âge est un atout et le temps votre meilleur allié pour préparer votre retraite sans stress. Mais pas d’inquiétude néanmoins si vous êtes déjà en milieu de carrière : il n’est jamais trop tard pour cotiser et vous préparer un complément de retraite. Dans ce cas, vous pourrez, si vous le souhaitez, rattraper des années non cotisées ou choisir un taux de cotisation adapté pour rattraper le temps perdu Alors n’attendez pas, agissez et profitez de l’offre 18-40 ans !

Pour découvrir les avantages CRH pour les jeunes hospitaliers
cliquez ici

Pour mieux comprendre la retraite des hospitaliers
cliquez ici

Partager
contact Complémentaire retraite des hospitaliers