Retraite et temps partiel : pourquoi est-ce encore plus indispensable pour les agents concernés de préparer leur retraite ?

Dans la Fonction publique hospitalière près de 26% des femmes et 7, 5%* des hommes occupent un emploi à temps partiel (le plus souvent pour élever leurs enfants) contre seulement 5 % pour les hommes. Elles sont donc les premières concernées par l’impact sur le montant de leur future pension. Comme elles vont cotiser moins pendant leur carrière pour leur retraite de base et percevront donc moins au moment de la retraite. C’est la conséquence directe du temps partiel à l’hôpital. La Complémentaire Retraite des Hospitaliers (dont le C.G.O.S. est l’association souscriptrice) offre la possibilité d’y remédier en proposant à chacun de préparer sa retraite individuellement. Si retraite et travail à temps partiel ne font pas forcément bon ménage, on peut cependant en corriger les effets en anticipant pendant la vie active.

NOUVEAU !

En 2020, la Complémentaire Retraite des Hospitaliers évolue
Pour découvrir toutes les nouveautés

cliquez ici

La plupart des agents qui font le choix du temps partiel à un moment donné de leur vie sont des femmes. Elles ne pensent pas souvent aux conséquences sur leurs futures pensions de retraite. L’échéance paraît lointaine et au moment où on prend la décision de travailler à temps partiel, ce qui compte avant tout c’est de dégager du temps, le plus souvent pour élever ses enfants. Bien souvent, ces femmes pensent à l’intérêt collectif de la famille avant leur propre intérêt. Mais que va-t-il se passer pour elles au moment du départ à la retraite ?

Pour le calcul de la retraite, les périodes effectuées à temps partiel sont prises en compte au prorata de la durée de services effectués

Le montant de leur pension va être sérieusement raboté : pour le calcul de leur retraite, les périodes effectuées à temps partiel sont prises en compte au prorata de la durée de services effectués. Pour une raison simple : à temps partiel, la rémunération est plus faible qu'à temps plein et les cotisations retraite prélevées sont donc moins élevées.

Pour les mêmes raisons, travailler à temps partiel réduit aussi le montant de votre retraite complémentaire obligatoire et donc le nombre de points acquis pour la Retraite Additionnelle de la Fonction Publique (RAFP).

On s’imagine parfois qu'au moment de la retraite, la pension et la complémentaire du conjoint compenseront le manque à gagner. Mais en cas de divorce par exemple, si rien n’est prévu, ces femmes, qui ont longtemps travaillé à temps partiel, ne pourront compter que sur elles mêmes.

Voilà pourquoi celles qui font le choix du temps partiel doivent aussi penser à elles, à leur avenir et préparer leur retraite individuellement, le plus tôt possible pendant leur vie active. Mieux vaut anticiper et se constituer pendant la vie active, dans la sérénité et sur la durée, un complément de revenu pour sa retraite. C’est ce que propose aux agents la Complémentaire Retraite des Hospitaliers.

* source : SIASP – INSEE Décembre 2017

Estimez
votre retraite de base Pour y voir plus clair sur le montant de votre future retraite

J'estime

Découvrez
les 9 avantages de la Complémentaire Retraite des Hospitaliers

Je découvre

Les derniers articles