cgos.info Espace agent
Retour

Vie des hospitaliers

Infos hospitalier

25 novembre 2021

Accompagnement des personnes en situation de handicap : un kit pédagogique pour les professionnels

En savoir plus pour préparer votre retraite ?

Recevez le guide
d'info gratuit

Je télécharge

Estimez
votre retraite de base

J'estime

Découvrez
les 9 avantages de la CRH

Je découvre

Le secrétariat d’Etat chargé des personnes handicapées a publié le 9 août 2021, un kit pédagogique de formation à destination des professionnels. Il répond aux enjeux de l’évolution des pratiques pour l’accompagnement des personnes en situation de handicap. Pour favoriser une société plus inclusive, il est nécessaire de donner les outils à tous. Même aux agents hospitaliers qui peuvent être parfois désarmés pour communiquer ou accueillir des personnes autistes ou polyhandicapées.

accompagnement des personnes en situation de handicap

Un outil pour comprendre les différentes politiques publiques en matière d’handicap

Ce nouvel outil est constitué de plusieurs volets :

  • orientation des politiques publiques pour une société plus inclusive
  • accompagnement des personnes autistes
  • polyhandicap.

Le premier opus est consacré à l’histoire de l’accueil des personnes en situation de handicap. Cette mise en perspective permet de mieux comprendre les différentes politiques qui ont été déployées depuis une centaine d’années en France.

La création d’une aide pour les indigents

L’industrialisation est la période pendant laquelle apparaissent des aides pour les personnes qui n’ont pas la capacité de travailler. Elles restent facultatives et il faut attendre la loi du 14 juillet 1905 pour qu’elles deviennent obligatoires. Une allocation aux indigents est versée par l’Etat. S’ils n’ont pas de domicile, ils peuvent se faire hospitaliser.

La révolution de la Sécurité Sociale

Une nouvelle étape est franchie avec le remboursement des soins dans les établissements accueillant des personnes handicapées. Dans le même temps, le principe de « réparation » est introduit et assure aux salariés une aide s’ils ont perdu leur capacité de gains à cause d’une maladie ou d’un accident. En 1957, le terme de travailleur handicapé apparaît pour la première fois (au lieu des grands infirmes).

Un droit reconnu par les Nations Unies

En 1971, l’Assemblée générale des Nations Unies adopte la Déclaration des droits du déficient mental. Quatre années plus tard, c’est la promulgation de la Déclaration sur les droits des personnes handicapées. Cette même année, la France adopte un premier grand dispositif législatif sur le handicap.

Des nouvelles étapes en 2005 et 2018 vers une société inclusive

Deux lois ont encore participé à inclure les personnes handicapées dans la société française pour :

  • l’emploi ;
  • l’éducation ;
  • l’habitat ;
  • l’accessibilité numérique ;
  • l’accès aux sports, aux loisirs et à la culture ;
  • les transports en commun.

Les pratiques évoluent avec l’élaboration du projet de vie et d’un plan d’accompagnement personnalisé.

La partie 2 : l’accompagnement des personnes autistes

Cette partie est un ensemble de 12 fiches constituées par des éléments historiques pour mieux comprendre l’autisme mais aussi les Recommandations de Bonnes Pratiques Professionnelles (RBPP). Tout au long des 73 pages, les informations sont fournies aux agents hospitaliers pour qu’ils puissent mieux connaître les personnes autistes et les accueillir au sein de leur établissement de santé.

L’autisme n’est pas une maladie

Il est par exemple rappelé que l’autisme n’est pas une maladie mais bien un trouble qui peut entraîner une situation de handicap. Ce livret est une aide précieuse pour mieux connaître tous les aspects des Troubles du Spectre de l’Autisme (TSA) au sein des Troubles du Neuro-développement (TND).

Un handicap invisible, ou pas

Plusieurs points de vigilance sont notés pour attirer l’attention vers des comportements qui pourraient être mal interprétés avec certains handicaps visibles et d’autres qui ne le sont pas. L’autisme est aussi envisagé tout au long de la vie avec des fiches sur la scolarisation, l’insertion professionnelle ou la vie affective et sexuelle.

La dernière partie : le polyhandicap

Même si les agents hospitaliers sont continuellement au contact des malades, ils n’ont pas toujours toutes les clefs pour communiquer et accueillir les personnes polyhandicapées. En effet, elles sont toutes différentes et c’est pour cette raison qu’il faut apprendre à « déconstruire » tous les schémas établis.

Le Projet personnalisé

L’élaboration du Projet personnalisé concerne la personne polyhandicapée mais aussi sa famille, ainsi que les équipes accompagnantes. Il est co-construit avec une « trame de départ, un cadre et une structure » comme le préconise la Haute Autorité de Santé. Cela permet d’envisager plus sereinement l’avenir de la personne polyhandicapée.

Les clés pour l’accompagnement

Comment interagir avec une personne qui n’a pas les mêmes manières de communiquer ? De nombreuses alternatives existent avec la Communication Alternative Améliorée (CAA). Tous les aspects de la vie au quotidien sont évoqués en donnant à chaque fois des précisions, jusqu’à des temps spécifiques concernant l’alimentation, la toilette ou les déplacements.

L’autonomie

Dans cette partie, il est rappelé que les apprentissages pour les personnes polyhandicapées sont toujours possibles à tous les âges, menant à une société plus inclusive où le handicap n’est plus en dehors de la norme.

Les derniers articles

Bienvenue sur le site de la Complémentaire Retraite des Hospitaliers, le Plan d'Epargne Retraite proposé par le C.G.O.S Vous êtes :