Accueil des personnes en situation de handicap à l’hôpital : où en est-on aujourd’hui ?

Pour les personnes en situation de handicap, se rendre dans les établissements hospitaliers peut être une vraie difficulté. C’est même parfois une cause de renoncement aux soins. Depuis 2019, la Haute Autorité de Santé (HAS) propose un guide pour mieux les accompagner et mieux les accueillir. Ces bonnes pratiques sont déjà appliquées au quotidien dans certains établissements.

Accueil, accompagnement : quels besoins pour les personnes en situation de handicap ?

Le rapport sur l’accès aux soins et à la santé des personnes handicapées (publié en 2013 par le Ministère des Solidarités et de la Santé), relève plusieurs difficultés :

  • l’accessibilité des lieux,
  • les difficultés de communication,
  • la place insuffisante pour les aidants,
  • un manque de coordination entre professionnels de santé,
  • ou encore l’absence d’un interlocuteur dédié.

Et les besoins peuvent être très différents. Le handicap revêt en effet bien des formes : mental, auditif, visuel, moteur, psychique… ou encore l’autisme et les troubles envahissants du développement (TED), les troubles dys (dyslexie, dyspraxie, etc) et les conséquences des maladies dégénératives.

Pour Adrien par exemple, il s’agit de difficultés d’accès. Le jeune homme est atteint d’une amyotrophie spinale de type 2 et se déplace en fauteuil roulant.

« Je peux accéder au bâtiment sans problème, mais pour appeler l’ascenseur ou pour ouvrir les portes, j’ai besoin que quelqu’un m’accompagne », raconte-t-il.

En raison de sa pathologie, il n’a pas suffisamment de force pour appuyer sur les boutons. Pour d’autres, il peut s’agir de difficultés pour se faire comprendre, ou pour lire les panneaux d’orientation.

Des actions mises en place par les hôpitaux pour mieux accueillir

L’une des recommandations de la HAS porte sur l’identification de « référents handicap » : des personnes ressource qui peuvent accueillir les patients et les accompagner à chaque étape. Il peut s’agir de soignants formés à ce rôle. C’est la solution adoptée par le Centre hospitalier Métropole Savoie, par exemple. Dans cet établissement, des infirmières référentes aident les personnes en situation de handicap avant, pendant et après leur venue.

À Marseille, les hôpitaux universitaires ont aussi mis en place un centre d’appui Handi Santé 13. Le référent aide à coordonner les soins, fait le lien avec les aidants ou s’assure qu’il n’y ait pas de difficulté de communication… par exemple en faisant appel à un traducteur en langue des signes.

Pour aider les personnes en situation de handicap à accéder aux soins, d’autres pistes d’améliorations sont possibles, comme des partenariats avec des associations locales, la formation et la sensibilisation des soignants.

Estimez
votre retraite de base Pour y voir plus clair sur le montant de votre future retraite

J'estime

Découvrez
les 9 avantages de la Complémentaire Retraite des Hospitaliers

Je découvre

Les derniers articles