Agent hospitalier prochainement à la retraite : comment demander votre prestation RAFP ?

Vous savez certainement que la pension de retraite des agents hospitaliers fonctionnaires est versée par la Caisse nationale de retraite des agents des collectivités locales (CNRACL)… mais pas uniquement ! Depuis 2005, elle est en effet complétée, pour les agents titulaires ou stagiaires, par la Retraite additionnelle de la fonction publique (RAFP). Mais comment et quand demander cette prestation lorsque vous préparez votre départ à la retraite ?

Comment fonctionne la RAFP ?

Tout au long de votre carrière professionnelle en tant qu’agent hospitalier fonctionnaire vous cotisez auprès de la CNRACL. Cette dernière assure le versement de votre pension de base lorsque vous faites valoir vos droits à la retraite. Mais depuis 2005, tous les agents titulaires et stagiaires de la Fonction publique hospitalière cotisent aussi et de manière obligatoire à la RAFP. Cela permet de prendre en compte en partie, les primes, indemnités et autres avantages qui n’entrent pas dans le calcul de la pension de retraite de base.

La RAFP est un régime de retraite par points : les cotisations correspondent à des points qui se cumulent, pour donner ensuite droit à un montant de pension supplémentaire qui s’ajoutera à votre pension CNRACL. Lorsque vous demandez la liquidation de votre RAFP, le nombre de points dont vous disposez permet de définir le mode de paiement de la RAFP sous forme d’un capital ou d’une rente mensuelle (voir ci-dessous.

Concrètement, comment demander le versement de la prestation RAFP ?

La demande de versement de la prestation RAFP est à faire lorsque vous faites valoir vos droits à la retraite auprès de la CNRACL. Un formulaire est dédié à cette procédure sur le site. Vous pouvez y indiquer la date d’effet que vous souhaitez pour recevoir le montant de la prestation. Cette date ne doit pas être antérieure à l’âge légal de la retraite, que vous soyez un agent hospitalier de la catégorie active ou sédentaire. La prestation est versée sous forme de capital pour les agents qui ont moins de 5 125 points, ou sous forme de rente mensuelle pour ceux qui ont plus de 5 125 points. Bon à savoir : si vous êtes bientôt à la retraite, il existe un simulateur de prestation sur le site Rafp.fr.

Les revenus des agents hospitaliers diminuent de 25 à 30 % en moyenne à la retraite.

Le montant de la RAFP, dispositif obligatoire, ne comble pas suffisamment cette baisse. C’est pour cela qu’il est recommandé de prendre les devants, le plus tôt possible, en cotisant en plus, de manière individuelle cette fois, afin d’avoir un complément de retraite. La Complémentaire Retraite des Hospitaliers (CRH), proposée par le C.G.O.S, a été conçue dans une logique sociale et solidaire, pour permettre à tous les agents, quels que soit leurs niveaux de revenus, de disposer d’un revenu complémentaire à la retraite.

Estimez
votre retraite de base Pour y voir plus clair sur le montant de votre future retraite

J'estime

Découvrez
les 9 avantages de la Complémentaire Retraite des Hospitaliers

Je découvre

Les derniers articles