cgos.info Espace agent
Retour

Métiers & carrières

Infos hospitalier

29 avril 2021

Quel est le montant de la retraite d’une aide-soignante en invalidité ?

En savoir plus pour préparer votre retraite ?

Recevez le guide
d'info gratuit

Je télécharge

Estimez
votre retraite de base

J'estime

Découvrez
les 9 avantages de la CRH

Je découvre

Les aides-soignantes sont parmi les agents, le plus souvent concernés par l’invalidité, comme l’estime la Caisse nationale de retraite des agents des collectivités locales (CNRACL). Une aide-soignante peut être déclarée en invalidité lorsqu’elle n’est plus en mesure de poursuivre son activité à la suite d’un accident ou d’une maladie. La commission de réforme détermine si l’agent est en mesure de reprendre une activité adaptée. Elle détermine le taux d’invalidité, et si l’invalidité est imputable au service ou non.

invalidité et retraite

Comment une aide-soignante est-elle déclarée en invalidité ?

Si une aide-soignante titulaire ne peut pas être reclassée dans un emploi qui correspondrait mieux à ses capacités, elle peut être admise en retraite anticipée, soit à sa demande soit à la demande de son établissement. Elle est alors « radiée des cadres », c'est-à-dire qu'elle perd définitivement son statut de fonctionnaire.

Il existe un cas particulier lorsque l’invalidité est imputable au service. Dans ce cas, l’aide-soignante titulaire est indemnisée jusqu’à l’âge de son départ en retraite : c’est ce qu’on appelle la rente d’invalidité.

Comment est calculée le montant de la pension de retraite en invalidité ?

La pension de retraite pour une aide-soignante en invalidité est calculée de la même manière que pour une aide-soignante apte, sur la base du traitement indiciaire brut perçu les 6 derniers mois. Mais lorsque l’invalidité de l’aide-soignante est imputable au service, seul son dernier indice majoré est retenu dans le calcul.

Une majoration peut être accordée pour les aides-soignantes futures retraitées qui ont besoin d’une assistance au quotidien. Cette majoration « pour assistance d’une tierce personne » peut atteindre 1188,46 € par mois, en fonction de la situation.

On n’est jamais à l’abri d’un accident de la vie, mais il est possible de se protéger au maximum de ses conséquences !

Les derniers articles

Bienvenue sur le site de la Complémentaire Retraite des Hospitaliers, le Plan d'Epargne Retraite proposé par le C.G.O.S Vous êtes :