Compétences et missions d'une aide-soignante en EHPAD

date de publication 26 septembre 2019

De toute l’équipe médicale, l’aide-soignante en maison de retraite est probablement celle qui a la plus grande proximité avec les résidents. De l’aide matérielle au soutien moral quotidien, elle occupe une place importante au sein du personnel soignant. Une formation spécifique peut aussi lui permettre de s’occuper plus facilement des résidents atteints de la maladie d’Alzheimer. L’aide-soignante est souvent l’interlocutrice privilégiée des familles, qu’elle peut informer de l’état de santé du résident en en maison de retraite. Elle joue donc un rôle clé. Selon la grille indiciaire, le salaire d’une aide-soignante en EHPAD est de 1537 euros euros en début de carrière et d’environ 2000 euros juste avant le départ à la retraite. Avec le vieillissement de la population, c’est un métier qui recrute massivement, mais les vocations sont moins nombreuses qu’avant. Peut-être à cause d’un manque de reconnaissance.

Compétences missions  aide-soignante en EHPAD

Le métier d'aide-soignante en EHPAD

L’aide-soignante en EHPAD a d’abord un rôle de proximité avec le résident. C’est un métier qui requiert un savant mélange de savoir-faire médical, de compétences relationnelles et de compassion. « Une aide soignante, c’est quelqu’un sur qui les résidents peuvent compter, quelqu’un qui donne beaucoup de soi.

"Le premier rôle bien sûr, c’est le soin, les aider à se laver, s’habiller… » explique Valentine, 29 ans, aide-soignante dans une maison de retraite médicalisée en Alsace. Et elle ajoute : « On est forcément en contact avec le corps humain. C’est un moment d’intimité pour le résident. Une relation s’établit dans le non verbal… »


Pour devenir aide-soignant, il faut être titulaire du diplôme d'État d'aide-soignant (DEAS) de niveau V (formation de 41 semaines). La VAE (validation des acquis d’expérience) permet aussi d’accéder à ce métier. L’aide-soignante en EHPAD a pour rôle d’aider l’infirmière à dispenser des soins aux résidents. Avec un impératif lié à la structure d’accueil : elle doit avoir terminé l’ensemble des soins avant midi, heure à laquelle les résidents doivent se retrouver dans la salle à manger de la maison de retraite. Une chose est sûre : les familles ne mesurent pas toujours le dévouement et la responsabilité qu’implique le métier d’aide-soignante en EHPAD.

Les aides-soignantes en EHPAD démarrent avec un traitement brut de 1537 euros

Selon leur grille indiciaire, les aides-soignantes démarrent avec un traitement brut de 1537 euros (classe supérieure) pour terminer leur carrière avec 1958 euros. Depuis quelques années, on observe une crise des vocations : de moins en moins de candidates (ce sont surtout des femmes) se présentent au concours. Peut-être à cause de la difficulté du métier (physique et émotionnelle) et d’une certaine forme de manque de reconnaissance.

Pourtant, c’est un métier en pleine expansion. Selon le rapport « Les Métiers en 2022 » de France Stratégie, la décennie 2012-2022 nécessiterait la création de 233 000 nouveaux postes d’aides-soignants, du fait du vieillissement de la population et des départs en retraite. Dans le secteur des personnes âgées, 39 % des agents exercent le métier d’aide-soignant(Source : ANPH Association Nationale pour la Formation permanente des Hospitaliers - Cartographie des métiers 2017).

Connaissez-vous tous les avantages de la Complémentaire Retraite des Hospitaliers ?
cliquez ici

Combien gagnerez-vous à la retraite ?
cliquez ici

Partager
contact Complémentaire retraite des hospitaliers