cgos.info Espace agent
Retour

Métiers & carrières

Infos hospitalier

13 juillet 2020

Évolution de carrière pour les aides-soignants : de nouvelles compétences avec la formation continue

En savoir plus pour préparer votre retraite ?

Recevez le guide
d'info gratuit

Je télécharge

Estimez
votre retraite de base

J'estime

Découvrez
les 9 avantages de la CRH

Je découvre

Suite de l’article consacré aux perspectives d’évolution pour les aides-soignants. Grâce à plusieurs dispositifs, il est possible, et parfois obligatoire, de se former pendant toute sa carrière d’aide-soignant pour élargir ses compétences ou s’orienter vers un autre métier. Zoom sur la formation professionnelle continue et sur l’obligation triennale de Développement Professionnel Continu (DPC).

Évolution de carrière  aides-soignants  formation continue

Quelles possibilités de formations pour les aides-soignants ?

La Formation professionnelle continue (FCP) permet d’accéder à des diplômes universitaires ou d’actualiser ses compétences d’aide-soignant. C’est d’autant plus important que cela contribue aussi à faire évoluer sa rémunération. Pour bénéficier de la FPC, il faut justifier de trois ans d’ancienneté en tant qu’aide-soignant (et de trois ans de cotisation à un régime de protection sociale). Ainsi, il est possible de préparer un diplôme dans le cadre d’un congé de formation professionnelle (CFP) tout en conservant une indemnisation mensuelle. C’est le cas par exemple pour devenir infirmier : 33 % des places en IFSI (Institut de Formation en Soins Infirmiers) sont réservées aux candidats en formation continue. Mais d’autres voies sont envisageables : comme des formations au tutorat, au travail de nuit, à l’accompagnement des personnes âgées ou encore à l’aromathérapie.

Le Développement Professionnel Continu (DPC) : les aides-soignants sont aussi concernés

L’obligation triennale de Développement Professionnel Continu a été mise en œuvre en 2013. Pour s’y conformer, les professionnels de santé - y compris les aides-soignants - doivent s’engager dans une démarche sur une période de trois ans. Celle-ci doit comporter au moins deux actions de formation continue, d’analyse de pratiques et/ou de gestion des risques considérées comme des orientations nationales prioritaires. Il faut donc s’assurer que la formation choisie est éligible au DPC, comme la sensibilisation à la télémédecine, la prise en charge de la douleur, l’approche des soins palliatifs ou encore les urgences sanitaires, par exemple. Les aides-soignants qui souhaitent se former dans ce cadre sont invités à bien se renseigner auprès du service ressources humaines et formation continue de leur hôpital. 

Pour en savoir plus : voir notre article Quelle évolution de carrière pour les aides-soignants ?

Les derniers articles

Bienvenue sur le site de la Complémentaire Retraite des Hospitaliers, le Plan d'Epargne Retraite proposé par le C.G.O.S Vous êtes :