Les métiers d’assistance aux soins, indispensables à la réalisation des soins mais pas toujours connus

date de publication 20 avril 2020

Travailler dans un établissement public de santé, c’est collaborer dans une équipe pour offrir les soins les plus adaptés aux patients. Toutes les compétences des agents hospitaliers sont indispensables et en particulier celles des assistants que ce soit dans le domaine logistique, technique ou encore relationnel ou éducatif. Ils sont aide-soignant, agent de service mortuaire ou responsable de service mortuaire, ambulancier, assistant dentaire, auxiliaire de puériculture, brancardier, encadrant transport sanitaire, responsable de service mortuaire ou encore socio-esthéticienne. Leurs métiers participent tous à ce que les soins se passent le mieux possible.

métiers d’assistance aux soins à l'hôpital

Les aides-soignants, les assistants aux soins les plus nombreux

Parmi tous les métiers d’assistance aux soins à l'hôpital, l’aide-soignant(e) est celui que l’on connaît le mieux. Il est souvent le premier contact avec le patient et contribue à son bien-être, pendant son hospitalisation. En France, on compte plus de 350 000 aides-soignants.
L’auxiliaire de puériculture participe aux soins et à l’éveil des enfants mais aussi à la communication avec les parents. L’assistant(e) dentaire , quant à lui, travaille en étroite collaboration avec le dentiste en accueillant les patients mais aussi en prenant part au traitement.
L’encadrant transport sanitaire organise et supervise les activités des transports sanitaires. Les ambulanciers, en particulier, prennent en charge le transport des patients en dehors de l’établissement hospitalier, tandis que les brancardiers, l’assurent à l’intérieur de la structure.

Assister les patients et leur famille, à tout moment

Certains métier sont moins connus. Connaissez-vous, par exemple celui de socio-esthéticienne ? Son rôle est pourtant important : elle aide les patientes ayant une image altérée de leur corps à se sentir mieux, comme c’est le cas avec cancers. Cela peut être à cause d’une pathologie ou des effets secondaires des traitements.

Enfin, l’agent de service mortuaire prend en charge les personnes décédées dans une structure (préparation du corps, toilette, maquillage), mais il assure aussi l’accueil de la famille et l’informe sur les procédures à suivre pour les formalités administratives et le transport du défunt. Il travaille sous l’autorité du responsable de service mortuaire.

Pour tout comprendre sur la retraite des hospitaliers
cliquez ici

Pour agir pour votre retraite
cliquez ici

Partager
contact Complémentaire retraite des hospitaliers