Formation des aide-soignant(e)s : ce qui change à la rentrée 2020

date de publication 30 juillet 2020

À partir de la rentrée 2020, les modalités d’admission dans les Instituts de formation des aide-soignants (IFAS) changent. Les futurs aide-soignant(e)s ne doivent plus passer de concours pour intégrer un IFAS : le recrutement passe désormais par un dossier et un entretien. Cette mesure fait suite à une réforme adoptée en avril 2020, pour renforcer l’attractivité du métier auprès des jeunes.

Changements formation des aides-soignantes 2020

Pourquoi les modalités d’admission en IFAS ont-elles changé ?

Ce changement fait suite à une annonce de la précédente ministre de la Santé Agnès Buzyn en février 2020, pour ouvrir plus largement l’accès à la formation initiale aux candidats. Il s’agit en effet de « diversifier les parcours et favoriser les compétences et les projets plutôt que les connaissances », selon la ministre (source). Entre 2012 et 2017, le nombre de candidatures aurait diminué de 25%, alors qu’il s’agit d’un métier où la demande de professionnels est forte. Il était donc nécessaire de faciliter l’accès à ce métier. Ces nouvelles modalités ont donc été confirmées par l’arrêté du 7 avril 2020 (source Legifrance). Autre évolution pour les futurs aide-soignants, une formation initiale plus longue, notamment pour intégrer de nouveaux enseignements sur les besoins des personnes âgées par exemple. Celle-ci passe ainsi de 10 à 12 mois.

Comment intégrer un IFAS à partir de la rentrée 2020 ?

S’il n’est plus nécessaire de présenter un concours pour intégrer un IFAS, certaines démarches restent à effectuer et certaines conditions demeurent pour y être admis. Les candidats doivent être âgés de 17 ans au minimum, sans condition de diplôme. Ils doivent présenter un dossier comprenant notamment une lettre de motivation, et un document qui relate une situation personnelle ou personnelle vécue en lien avec le projet de formation. Ce dossier fait l’objet d’une première sélection par un jury, et les candidats admissibles sont ensuite reçus pour un oral. L’objectif est de mieux favoriser les compétences, la motivation et le projet professionnel. Pour la rentrée 2020 et en raison de la crise sanitaire liée à la COVID-19, les candidats admissibles sont dispensés de l’entretien oral. De manière générale, pour une rentrée en septembre, l’arrêté du 7 avril 2020 a fixé la date limite du dépôt des dossiers entre le 25 mai et le 10 juin.

Partager
contact Complémentaire retraite des hospitaliers