De nombreuses formations vers des spécialités pour les infirmières en soins généraux (IDE)

L’infirmière en soins généraux (IDE) a la possibilité de faire évoluer sa carrière dans des domaines très différents, en restant dans la Fonction publique hospitalière. Des formations sont envisageables pour donner une nouvelle orientation à sa vie professionnelle, comme la stomathérapie, la gypsothérapie ou encore devenir infirmier(e) ressource douleur (IRD). Des spécialités peu connues et qui pourtant demandent un véritable savoir-faire et des compétences particulières.

Les évolutions de carrières possibles pour les IDE

Les soins infirmiers sont de plus en plus techniques. C’est le cas des stomies qui sont réalisées lorsqu’une partie de l’appareil digestif fonctionne mal. On estime que 80 000 personnes en France vivent avec ce que l’on appelle parfois, un « anus artificiel », le plus souvent à la suite d’un cancer.

L’infirmière stomathérapeute est le spécialiste qui réalise les soins, tout en apportant un accompagnement pour le patient. La stomie entraîne beaucoup de changements dans la vie du malade, et l’infirmière stomathérapeute est là pour l’aider à s’approprier ces transformations physiques qui peuvent aussi avoir des conséquences psychiques.

La gyspothérapie est une autre évolution de carrière envisageable pour les infirmier(e)s. Il s’agit, dans ce cas, de créer des appareils de contention des membres. Cela concerne des attelles d’immobilisation mais aussi des réalisations de plâtres. Les infirmiers gypsothérapeutes sont le plus souvent présents dans les services d’urgence, de traumatologie ou encore en pédiatrie.

D’autres infirmières ont fait le choix de se spécialiser dans le domaine de la douleur : on parle des infirmiers ressource douleur (IRD). La gestion de la douleur est en effet de mieux en mieux prise en charge par l’ensemble des professionnels de santé . Les missions spécifiques sont principalement des activités cliniques (liées à des douleurs aigues et chroniques), mais aussi, dans l’équipe, de la coordination, de la communication et de de la formation.

Quelles formations pour les nouvelles vies professionnelles des IDE ?

Toutes ces orientations de carrière sont possibles après avoir suivi des formations. La sélection se fait sur dossier et l’IDE doit justifier de 3 ans d’activité pour une admission dans une école de stomathérapie. Pour devenir infirmier « gypso », il faut suivre des cours au sein d’une université dans le cadre de la formation continue. C’est le cas aussi pour les infirmiers ressource douleur : des formations sont dispensées tout au long de l’année, lors de stages de quelques jours.

Si ces évolutions sont intéressantes en termes d’intérêt de carrière, il n’est pas prévu de grille de salaires particulières pour toutes ces spécialisations. Cela ne permet donc pas d’envisager une meilleure retraite.

Estimez
votre retraite de base Pour y voir plus clair sur le montant de votre future retraite

J'estime

Découvrez
les 9 avantages de la Complémentaire Retraite des Hospitaliers

Je découvre

Les derniers articles