Défiscalisation et retraite complémentaire: hospitaliers, vous pouvez préparer votre avenir et déduire vos cotisations

date de publication 1 novembre 2018

On savait depuis longtemps que la baisse de revenus au moment du départ à la retraite était proche de 40 % en moyenne pour les agents hospitaliers. A cette réalité, s’ajoute aujourd’hui une incertitude liée à réforme des retraites prévue pour 2019. Le système de retraite par points qui sera instauré va rendre encore plus flou le montant estimé de votre pension de retraite. On saura combien on a de points mais on ne connaitra pas à l’avance la valeur du point. Voilà pourquoi il faut anticiper, se préparer un complément de revenu pour la retraite. C’est le rôle de la Complémentaire Retraite des Hospitaliers. Vous cotisez pendant votre carrière, et vous vous assurez un complément de retraite le moment venu. Toutes les cotisations sont déductibles de votre revenu net, les vôtres, comme celles de votre conjoint, s’il est affilié lui aussi. En un mot, vous cumulez ! Et le passage au prélèvement des impôts à la source ne remet pas en cause cet avantage.

Défiscalisation et retraite complémentaire des hospitaliers

S’affilier à la Complémentaire Retraite des Hospitaliers, c’est s’assurer, pour demain, un revenu supplémentaire quand vous cesserez votre activité. Face à toutes les incertitudes qui entourent le système de retraites (il y a de plus en plus de séniors à la retraite et pas assez d’actifs pour financer les pensions), pouvoir compter sur des ressources complémentaires est un choix qui tranquillise. On sait qu’aujourd’hui déjà, les agents hospitaliers perdent en moyenne 40 % de leurs revenus lors de leur départ à la retraite. Mais qu’en sera-t-il demain ?...

Une nouvelle réforme des retraites pour 2019

La nouvelle réforme des retraites, prévue pour 2019, n’est pas spécialement rassurante : elle s’appuie sur un système de retraites par points, mais personne ne peut dire quelle sera la valeur du point au moment de son départ à la retraite ! Impossible, dans ces conditions, de prévoir avec certitude le futur montant de sa pension

Préparer son avenir en douceur et réduire son impôt avec la CRH

Face à ces inquiétudes, la Complémentaire Retraite des Hospitaliers (CRH) vous permet d’anticiper et de préparer votre avenir en douceur. Chacun, selon ses possibilités, peut préparer sa retraite à son rythme, en fonction de ses objectifs et de ses possibilités, en choisissant son taux de cotisation (entre 2,5 % et 5,5 % de son traitement indiciaire brut). En plus de cette souplesse, une autre nouvelle, qui incite aussi à prendre soin de son avenir : la totalité des cotisations versées est déductible de votre revenu net global (défiscalisation des cotisations de retraite complémentaire dans les conditions et avec un plafond fixé par la législation fiscale en vigueur). Ce qui veut dire que votre impôt va baisser. Mieux : votre conjoint non hospitalier peut s’affilier et bénéficier lui aussi du même avantage. Vous allez donc pouvoir cumuler ensemble le montant global déductible de vos impôts. Le prélèvement à la source instauré le 1er janvier 2019 ne change pas la donne : même si 2018 est considérée comme une « année blanche » sur le plan fiscal, les cotisations CRH versées en 2018 seront quand même prises en compte par le Trésor Public. Les cotisations continuent à être déductibles du revenu net global, à la condition que vous ayez continué à verser au même rythme en 2018 et si vous continuez à le faire en 2019.

Pour découvrir tous les avantages d'une complémentaire retraite pour votre future retraite
cliquez ici

Pour faire une estimation de votre retraite de basei
cliquez ici

Partager
contact Complémentaire retraite des hospitaliers