Devenir agent de stérilisation : quelles sont les qualités requises ?

date de publication 2 juillet 2020

A l’hôpital, la stérilisation du matériel médical est essentielle pour lutter contre les infections nosocomiales… et contre toutes les bactéries en général. Ce rôle est assuré par l’agent de stérilisation. Il exerce au sein de la pharmacie à usage intérieur (PUI). Mais quelles sont les qualités et la formation nécessaires pour accéder à ce métier de la famille qualité, hygiène, sécurité et environnement de la Fonction Publique hospitalière ?

agent de stérilisation hospitalier

De la rigueur, de la méthode et des protocoles de stérilisation stricts

La qualité première de l’agent de stérilisation ? Une grande rigueur ! Son rôle est beaucoup plus encadré depuis 1992, depuis que la PUI centralise toutes les activités de stérilisation. L’agent de stérilisation y assure toutes les étapes, depuis la réception et le tri jusqu’au retour du matériel dans les services. Selon le risque infectieux, le traitement est différent : nettoyage, désinfection, stérilisation par autoclave… L’agent de stérilisation hospitalier s’assure que l’état stérile est conservé, et vérifie la traçabilité de chaque instrument ou linge.
Cela demande aussi de la méthode et de la réactivité. Il doit composer avec des protocoles stricts et des demandes parfois urgentes des services : le cycle complet de stérilisation peut prendre entre 7 et 10 heures ! Une bonne connaissance des instruments et des linges est essentielle, par exemple pour conditionner les plateaux chirurgicaux des blocs opératoires.

Comment devenir agent de stérilisation à l’hôpital ?

Ce métier est accessible aux titulaires d’un CAP, BEP ou bac professionnel en « maintenance et entretien des locaux », « hygiène, propreté et stérilisation » ou la plus récente certification « agent de stérilisation en milieu hospitalier ».

Le salaire brut mensuel de cet agent de service hospitalier commence à 1532 euros bruts (selon la grille indiciaire agent de service hospitalier qualifié ashq). Une évolution est possible, par exemple vers un rôle d’encadrant de stérilisation.

Il existe aussi des passerelles vers un métier d’aide-soignant ou de préparateur en pharmacie hospitalière. Ces passerelles fonctionnent dans les deux sens : le métier d’agent de stérilisation à l’hôpital est accessible aux aides-soignants dans le cadre de la formation continue.

Partager
contact Complémentaire retraite des hospitaliers