Grille indiciaire et salaire d'un pédicure-podologue à l'hôpital

date de publication 1 août 2019

Le pédicure-podologue est spécialisé dans l'étude et le traitement des affections du pied et des ongles, « à l'exclusion de toute intervention chirurgicale, sans effusion de sang » précisent les textes officiels. Le pédicure-podologue dispose d’un Ordre National comme les médecins, et d’une Fédération Nationale. Le pédicure hospitalier appartient à la filière de rééducation. Depuis 2011, les podologues à l’hôpital sont des emplois de catégorie B. Le salaire d’un pédicure-podologue hospitalier qui débute est légèrement supérieur à 1800 euros bruts mensuels (selon la grille indiciaire et en classe normale). En fin de carrière, le salaire d’un podologue hospitalier atteint 2800 euros bruts. Une fois à la retraite, comme pour tous les agents hospitaliers, ses revenus baisseront généralement de 25 % à 30 % soit une perte de revenu de 840 euros environ. On peut cependant inverser la tendance et limiter la baisse de revenus après la vie professionnelle en s’affiliant à la Complémentaire Retraite des Hospitalier (CRH), dont le C.G.O.S. est l’association souscriptrice. Le principe est simple : vous cotisez selon vos moyens pendant votre carrière pour vous constituer un complément de revenus pour votre retraite, à percevoir à vie. Vos cotisations ne seront jamais versées à fonds perdus : en cas de décès avant votre départ à la retraite, grâce à la « Garantie Décès» (incluse dans le contrat), un ou des bénéficiaire(s) que vous aurez désigné(s) à l’avance, recevront un capital qui sera égal au minimum à l’intégralité du montant des cotisations versées au jour du décès.

Grille indiciaire et salaire  pédicure-podologue l'hôpital

Pédicure podologue hospitalier

A l’hôpital, le corps des pédicures-podologues hospitaliers participe aux actes de rééducation auprès des patients. Mais sur les 13 000 pédicures-podologues en exercice, 98 % d'entre eux travaillent dans un cabinet libéral ou un cabinet pluridisciplinaire. Les postes dans les hôpitaux sont donc rares. Les pédicures-podologues traitent aussi les affections épidermiques, pratiquent les soins d'hygiène, confectionnent et appliquent les appareillages podologiques destinées à prévenir ou à soulager les affections épidermiques et unguéales du pied.

Pour exercer, il faut être titulaire du Diplôme d'Etat (DE) de pédicure podologue, délivré par le ministère de la santé et être inscrit au tableau de l'Ordre des pédicures-podologues. Les études préparant au DE se font dans les instituts de formation en pédicurie-podologie et durent 3 ans. Il existe actuellement 12 instituts de formation en France dont 2 publics.

Depuis 2011, les pédicures-podologues constituent un emploi de catégorie B de la filière de rééducation

Depuis le décret du 27 juin 2011, les pédicures-podologues constituent un emploi de catégorie B de la filière de rééducation. Selon la grille indiciaire, un pédicure-podologue à l’hôpital perçoit, en début de carrière un traitement brut mensuel de 1818 euros (classe normale), et touche un peu moins de 2800 euros bruts en fin de carrière.
Une fois à la retraite, comme pour tous les agents hospitaliers, ses revenus devraient baisser d’environ 25 % à 30 %. Ce qui n’est pas négligeable dans un budget.

La Complémentaire Retraite des Hospitaliers permet d’anticiper cette baisse et de la limiter. Comment ? En cotisant pendant votre vie professionnelle, pour vous constituer un revenu complémentaire qui vous sera versé à la retraite et durant toute votre vie. Vous pourrez aussi choisir de percevoir, au moment de votre départ à la retraite, une partie de ce complément de revenus sous forme de capital. Et vous ne serez jamais perdant, ni vous ni vos proches  puisque par exemple, en cas de décès avant votre départ à la retraite, la « Garantie Décès» , incluse dans tous les contrats CRH permet à un ou plusieurs bénéficiaires, que vous aurez désignés à l’avance, de recevoir un capital (il sera au minimum égal à l’intégralité du montant des cotisations versées). Une disposition qui rend forcément plus serein face à son avenir !
Alors renseignez-vous sans attendre sur cette solution retraite 100% dédiés aux hospitaliers pour prendre soin de votre avenir !

Pour découvrir les avantages de la CRH
cliquez ici

Pour estimer gratuitement votre retraite
cliquez ici

Partager
contact Complémentaire retraite des hospitaliers