Protégez vos proches avec le capital « garantie décès » de votre retraite complémentaire

date de publication 1 juillet 2019

Grâce à la « garantie décès » de la Complémentaire Retraite des Hospitaliers (dont le C.G.O.S est l’association souscriptrice), si vous disparaissez avant votre départ à la retraite, vos proches percevront un capital. Vous n’aurez pas cotisé pour rien. Et contrairement aux contrats d’assurance décès proposés par les banques et les assurances, cet avantage est automatiquement inclus dans votre contrat, sans supplément de cotisation. Il vous suffit simplement de désigner à l’avance (lors de la souscription ou plus tard) le ou les bénéficiaires.

Protéger vos proches avec le capital garantie décès

Choisir la Complémentaire Retraite des Hospitaliers (CRH), c’est préparer son avenir: en cotisant pendant votre vie professionnelle, vous mettez en place pour demain un complément de revenu qui vous sera versé dès votre départ à la retraite et pour toute votre vie… C’est important pour vos finances et votre tranquillité d’esprit de demain.


Mais que se passe-t-il en cas de décès avant votre départ à la retraite ?

Rassurez-vous : vous n’aurez pas cotisé pour rien ! En souscrivant à la CRH vous protégez aussi vos proches en cas de décès prématuré, avant votre retraite Dans ce cas, un capital sera alors versé à un ou plusieurs bénéficiaire(s) que vous aurez vous-mêmes désigné(s) à l’avance. Le montant correspondra à la valeur de transfert au jour du décès. Il sera, au minimum, égal à l’intégralité des cotisations que vous aurez versées.


Quand vous souscrivez à la CRH, c’est à vous de désigner le ou les bénéficiaires de votre choix grâce à un formulaire  : votre époux ou votre épouse, ou votre partenaire de PACS, votre concubin, vos enfants nés ou à naître, vos parents, ou tout autre bénéficiaire de votre choix. Vous pouvez désigner plusieurs bénéficiaires et choisir une répartition du capital entre eux à votre guise.

Enfin, sachez que vous pouvez aussi changer d’avis et, sur simple demande, en remplissant un nouveau bulletin de désignation, modifier votre choix et changer de bénéficiaire ou en ajouter de nouveaux.


Ce capital « garantie décès » de la CRH est automatiquement inclus à votre contrat, contrairement à l’assurance décès généralement proposée par les banques et les assurances.


Il faut savoir que des dispositifs similaires sont proposés par des banques ou des compagnies d’assurances. Mais elles vous demandent de cotiser en plus pour constituer ce capital pour vos proches et ce sont des cotisations à fonds perdus : si le risque ne se réalise pas, si heureusement vous ne décédez pas avant la retraite, toutes vos cotisations supplémentaires seront perdues.


A la Complémentaire Retraite des Hospitaliers, cette « garantie décès » est automatiquement incluse dans votre contrat, sans supplément de cotisation. On ne vous demande rien de plus. C’est en cohérence avec les valeurs de solidarité du C.G.O.S, association souscriptrice de la CRH. Donc si le risque ne se réalise pas, vous n’aurez pas cotisé pour rien pour protéger vos proches.


C’est peut-être aussi pour cela que 360 000 agents font confiance à la CRH, 1er complément de retraite de la Fonction publique hospitalière, depuis plus de 55 ans.

A noter : si vous êtes déjà affilié et que vous n’avez pas encore désigné de bénéficiaires, vous pouvez le faire à tout moment (par défaut, une clause type s’appliquerait).

Partager
contact Complémentaire retraite des hospitaliers