Hospitaliers : savez-vous que vos cotisations retraite complémentaire vous permettent de réaliser des économies d’impôts ?

date de publication 16 septembre 2019

Cotiser, pendant sa vie active, à la Complémentaire Retraite des Hospitaliers (dont le C.G.O.S. est l’association souscriptrice), c’est s’assurer un complément de revenu à la retraite. Premier complément de retraite de la Fonction publique hospitalière ; elle offre en outre un avantage de taille pour votre fiscalité : 100 % des cotisations versées sont déductibles du revenu net global, selon les conditions fixées par la législation fiscale en vigueur. Le prélèvement des impôts à la source mis en place en 2019 ne change rien : il suffit de mentionner les cotisations versées dans votre déclaration de revenus adressée à l’administration fiscale le moment venu pour bénéficier de cet avantage fiscal. Pas de doute : complémentaire retraite et impôts, et même complémentaire retraite et économies d’impôts sont intimement liés !

Réduction d'impôt cotisations retraite complémentaireCotiser, pendant sa vie active, à la Complémentaire Retraite des Hospitaliers (dont le C.G.O.S. est l’association souscriptrice), c’est s’assurer un complément de revenu à la retraite. Premier complément de retraite de la Fonction publique hospitalière ; elle offre en outre un avantage de taille pour votre fiscalité : 100 % des cotisations versées sont déductibles du revenu net global, selon les conditions fixées par la législation fiscale en vigueur.  Le prélèvement des impôts à la source mis en place en 2019 ne change rien : il suffit de mentionner les cotisations versées dans votre déclaration de revenus adressée à l’administration fiscale  le moment venu pour bénéficier de cet avantage fiscal. Pas de doute : complémentaire retraite d’impôts, et même complémentaire retraite et économies d’impôts sont intimement liés !

La Complémentaire Retraite des Hospitaliers vous offre la possibilité de cotiser selon vos possibilités financières pendant votre vie active (entre 2,5 % et 5,5 % de votre traitement brut, c’est vous qui choisissez), et s’engage, en retour, à vous verser un complément de revenu au moment du départ à la retraite et durent toute votre vie.

Vos cotisations de complémentaire retraite sont déductibles des impôts

Imaginé par des hospitaliers pour les hospitaliers il y a plus d’un demi-siècle, le système tient compte des spécificités des métiers des agents hospitaliers, et aussi de leurs revenus et de leurs moyens pendant leur vie active. Ainsi, 100 % des cotisations versées sont déductibles du revenu net global.

Ce qui rend encore plus attractif la préparation de sa retraite, tous comptes faits. Ce que vous versez d’un côté, vous le récupérez en partie de l’autre. Vous faites donc des économies d’impôts tout en préparant votre avenir. Mieux : si votre conjoint non hospitalier s’affilie lui aussi, que vous soyez mariés, pacsés ou concubins, il bénéficiera du même avantage et vous pourrez cumuler le montant global déductible de vos impôts, dans la limite du plafond fixé par la loi : 10% des revenus du travail imposés l'année précédente.

Prélèvement à la source et cotisations retraite complémentaire

Le prélèvement des impôts à la source ne change rien à la déductibilité des cotisations à la Complémentaire Retraite des Hospitaliers Avec le prélèvement des impôts à la source instauré au 1er janvier 2019, les cotisations continuent à être déductibles du revenu net global. Il suffit de les mentionner dans la déclaration de revenus que vous devez continuer à remplir en mai / juin de chaque année.

Les cotisations versées à déduire sont à indiquer dans la partie« Charges déductibles>Epargne-retraite » de la déclaration de revenus n° 2042. L’administration fiscale vous restituera les sommes versées pendant l’été.

Source plafond déduction : https://www.impots.gouv.fr/portail/particulier/epargne-retraite

Pour découvrir les autres avantages de la CRH
cliquez ici

Pour estimer sa traite de base en quelques clics
cliquez ici

Partager
contact Complémentaire retraite des hospitaliers