Modifier votre taux de cotisation retraite complémentaire sans frais ni pénalité

date de publication 18 juillet 2019

Avec la Complémentaire Retraite des Hospitaliers (dont le C.G.O.S. est l’association souscriptrice), c’est vous qui choisissez le taux de cotisation qui vous convient : entre 2,5 % et 5,5 % de votre traitement brut indiciaire par mois. Par exemple, avec un traitement de 1450 euros brut, le montant de votre cotisation retraite complémentaire sera de 36 euros en choisissant le taux de 2,5 %. Pour accompagner un changement de situation dans votre vie, vous pouvez modifier le taux choisi (le diminuer ou l’augmenter), voire suspendre votre cotisation si nécessaire temporairement, sans frais ni pénalités. Créée par des hospitaliers pour les hospitaliers, la Complémentaire Retraite des Hospitaliers (CRH) s’adapte au budget de chaque agent hospitalier pour permettre à chacun, pendant sa vie active, de se préparer un complément de revenu pour sa retraite, en souplesse.

Taux de cotisations retraite complémentaire modifiables et variables

Au moment du départ à la retraite, les revenus des agents de la Fonction publique hospitalière baisseront généralement de 25% à 30%. C’est beaucoup sur un budget ! Mais cette baisse de votre pouvoir d’achat n’est pas inéluctable. Vous pouvez faire en sorte qu’elle soit limitée, en vous affiliant à la Complémentaire Retraite des Hospitaliers.

En cotisant pendant la vie professionnelle, vous vous constituez pour demain un complément de revenu qui vous sera versé dès votre départ à la retraite et pour toute votre vie.


Créée il y a plus de 55 ans, la Complémentaire Retraite des Hospitaliers repose sur les valeurs historiques transmises par son association souscriptrice, le C.G.O.S., en particulier la proximité avec les besoins des agents hospitaliers. Pour nous, vous devez pouvoir cotiser selon vos moyens, sans stress, sans vous endetter et sans trop vous priver. Voilà pourquoi la CRH vous propose de choisir vous-même votre taux de cotisation : 2,5 %, 3,5 %, 4,5% ou 5,5 % de votre traitement indiciaire brut.

A tout moment, vous pouvez modifier le taux de votre cotisation à la Complémentaire Retraite des Hospitaliers

Pour un traitement brut de 1350 euros, si vous choisissez un taux de 2,5 %, votre cotisation mensuelle sera par exemple de 34 euros. Avec un traitement de 1600 euros par mois et un taux de 3,5 %, vous cotiserez 56 euros par mois. Tout est modulable en fonction des moyens dont vous disposez, au fil de votre carrière et de vos contraintes budgétaires. Car vous pouvez changer de taux en cours de route, à tout moment et sans avoir à vous justifier. Vous pouvez même, si nécessaire, en fonction des évènements et priorités dans votre vie (financement des études des enfants, autres frais imprévus,…), décider de suspendre temporairement vos cotisations, puis les reprendre, et cela toujours sans frais ni pénalités.

A aucun moment, le montant de votre cotisation ne doit être un poids insurmontable pour nous. En cas de changement dans votre situation personnelle, la CRH s’adapte à votre vie, et non l’inverse. Un autre exemple : si vous travaillez à temps partiel (ce qui aura un impact à la baisse sur votre future retraite), vous pouvez aussi choisi, si vous le souhaitez, de caler le montant de vos cotisations, au taux que vous voulez, sur l’équivalent d’un temps plein. En cotisant d’avantage, individuellement . cela vous permet de compenser un peu, pour augmenter votre complément de revenu demain (qui vous sera ensuite versé à vie, durant toute votre retraite).

Votre conjoint non hospitalier, peut bénéficier de la CRH et bénéficier de la même flexibilité pour ses cotisations !

Et n’oubliez pas que votre conjoint non hospitalier peut s’affilier lui aussi, si vous êtes vous-même un agent affilié, que vous soyez mariés, pacsé ou en concubinage. Comme vous, il peut décider du montant de sa cotisation. Il doit simplement faire un choix parmi 15 propositions dans un barème progressif, compris entre 18,04 euros et 207,22 euros mensuels, là encore, selon ses moyens. Et à tout moment, comme vous, il pourra revenir sur son choix si besoin, à la hausse comme à la baisse.

Pour en savoir plus et découvrir tous les autres avantages de la CRH (économies d’impôts, offre réservée aux jeunes, réversion,…), n’hésitez pas à joindre l’un de nos conseillers retraite 

Partager
contact Complémentaire retraite des hospitaliers