Pourquoi la Complémentaire Retraite des Hospitaliers (CRH) est-elle financièrement accessible à tous les agents ?

date de publication 18 novembre 2019

Rendre la cotisation de la complémentaire retraite accessible à tous, c’était déjà l’ambition des créateurs de la Complémentaire Retraite des Hospitaliers (CRH) il y a plus de 55 ans. Voilà pourquoi il été prévu de pouvoir donner à chacun la possibilité de choisir le taux de cotisations de sa retraite complémentaire. Selon vos moyens, vous avez donc le choix parmi 4 taux de votre salaire mensuel brut (ùminimul 2,5%, maximum 5,5 %). Choisir le taux des cotisations de votre Complémentaire Retraite, c’est agir directement sur la somme que vous allez décider de verser chaque mois pour préparer votre avenir.

Complémentaire Retraite des Hospitaliers  financièrement accessible à tous les agents

Une solution d’épargne retraite mise en place par des Hospitaliers

La Complémentaire Retraite des Hospitaliers (dont le C.G.O.S. est l’association souscriptrice), c’est d’abord une solution d’épargne retraite mise en place par des Hospitaliers pour les Hospitaliers, avec la volonté de permettre à chaque agent, quels que soient ses revenus, de se constituer un complément de revenus pour sa retraite. Pour y parvenir, la CRH offre à chaque affilié la possibilité de choisir son taux de cotisation et donc d’établir e montant de la mensualité qui sera prélevée directement sur son salaire, chaque mois.

En toute liberté et en fonction de vos possibilités financières du moment, vous choisissez parmi 4 taux de cotisation proposés (2,5 %, 3,5 %, 4,5 % ou 5,5 % de votre salaire brut de base). Pour la Complémentaire Retraite des Hospitaliers, vous êtes le mieux placé pour savoir combien vous êtes prêt à cotiser sans vous étrangler financièrement.

Mieux : vous pouvez modifier le taux quand vous le souhaitez, sans frais ni pénalités, sans même avoir à vous justifier et même suspendre vos cotisations pour un temps si vous vous retrouvez en difficulté financière passagère. Liberté, souplesse et mode de gestion simple : de vrais atouts en faveur de cette solution retraite, pour que chaque agents hospitaliers puisse décider sereinement de prendre son avenir en main

Pour mieux comprendre chacun de ces atouts, nous avons fait appel à 3 agents hospitaliers, tous cotisants à la CRH. Chacun a une histoire particulière à raconter.

Sylvie est secrétaire médicale (AMA) en banlieue parisienne. Elle a commencé à cotiser à la CRH dès le début de sa carrière : « Au début je gagnais 1600 euros, j’ai cotisé doucement, j’ai choisi le taux le plus bas de 2,5 %, je cotisais 40 euros par mois. Aujourd’hui je gagne 2100 euros bruts, les enfants sont grands, je suis passée à 3,5 %, et ma cotisation est de 73 euros par mois… »


Perrine, est infirmière (IDE) dans le Loiret. Elle est en fin de carrière : « Comme je suis célibataire et que je n’ai pas eu d’enfant, donc pas d’épargne à prévoir pour leurs études par exemple, j’ai toujours réussi à maintenir une cotisation à 4,5 %. Aujourd’hui je gagne 2647 euros (2ème grade), je cotise donc à hauteur de 119 euros par mois…  Cela m’aidera d’autant plus pour ma retraite, que personne ne pourra m’aider : j’ai eu raisons de ne compter que sur moi pour la préparer. Comme c’est prélevé directement sur mon salaire, je n’y pense plus, mais je sais que cela me sera utile lorsque je serai en retraite » 


Nolwenn est devenue cadre de santé après avoir été infirmière. Mais elle a dû faire face à des difficultés financières quand son mari est tombé gravement malade. « J’avais fait le choix au départ du taux de 4,5 %, mais quand mon mari est tombé malade, plutôt que d’arrêter, j’ai décidé de baisser à 2,5 %. Je gagne 2900 euros bruts, ma cotisation est passée de 130 euros à 72 euros. Et je sais que si je ne m’en sort plus je peux interrompre mes versements un moment… Cela me tranquillise d’avoir cette liberté».

Dans des situations très différentes, chaque agent hospitalier profite de la souplesse du mode de cotisation pour préparer son avenir en s’adaptant aux circonstances de la vie et à son budget. Alors si vous avez déjà pensé à préparer votre retraite, pourquoi attendre et reporter le moment d’agir concrètement ?

Pour découvrir la solution retraite de la CRH
cliquez ici

Pour estimer gratuitement votre retraite de base
cliquez ici

Partager
contact Complémentaire retraite des hospitaliers