cgos.info Espace agent
Retour

Métiers & carrières

Infos hospitalier

20 mai 2021

L'informaticien au sein de l'hôpital : quels impacts du Règlement Européen sur la Protection des Données (RGPD) sur son métier ?

En savoir plus pour préparer votre retraite ?

Recevez le guide
d'info gratuit

Je télécharge

Estimez
votre retraite de base

J'estime

Découvrez
les 9 avantages de la CRH

Je découvre

Aujourd’hui, ce qu’on appelle communément « les données », font partie de notre quotidien… et ces données sensibles, puisque confidentielles, en lien avec notre santé, sont aussi un enjeu important pour les établissements hospitaliers. L’hôpital vit, en effet, une mutation numérique, avec des défis importants : la cybersécurité, la confidentialité, l’amélioration du parcours de santé… Au cœur du système d’information hospitalier (SIH), se trouvent les ingénieurs et techniciens en système d’information. Comment cette évolution a impacté leur métier, notamment avec la mise en place du Règlement Européen sur la Protection des Données ?

informatique et RGPD à l'hôpital

Les ingénieurs et techniciens en système d’information : des spécialistes des données de l’hôpital

Suivi des dossiers des patients, circuit des médicaments, planification des interventions, transmission des résultats d’examens entre les différents services… Toutes ces données transitent par le Système d’Information Hospitalier (SIH). Pour que ce rouage ne se grippe pas, il dispose de ses propres ingénieurs et techniciens. Ils assurent la maintenance des serveurs et des ordinateurs, au cœur d’un parc informatique qui peut regrouper plusieurs centaines de machines. Mais leur rôle ne se limite pas à la maintenance, surtout alors que les établissements de santé sont en pleine révolution numérique ! Celle-ci passe par des évolutions techniques, et par la nécessité de mieux traiter les données de santé, notamment dans le cadre du RGPD. Ingénieur en système d’information dans les Hauts-de-France, Michaël mène par exemple le projet de « la dématérialisation des archives du centre hospitalier ». Il précise « Il s’agit de numériser les données de santé dont l’hôpital dispose dans ses archives, et de détruire les autres documents. Cela nous permet de mettre en place des conditions d’accès et de conservation des documents médicaux qui respectent le RGPD ».

La sécurité et la confidentialité, des nouveaux défis pour les SIH

Au sein d’une équipe de plusieurs ingénieurs et techniciens, Michaël intervient aussi sur la sécurisation des données et sur la mise en place de l’INS, l’identité nationale de santé. Des enjeux importants « alors qu’on parle de plus en plus de sécurité et de confidentialité, mis aussi d’interopérabilité des systèmes d’information hospitaliers », souligne-t-il. Il faut rappeler que le numérique à l’hôpital fait objectifs du dispositif déployé par le gouvernement qui vise à mettre en place des infrastructures techniques de base indispensables à des échanges fluides et sécurisés entre les professionnels de santé et avec les patients : Ma Santé 2022. Cela passe par une feuille de route ministérielle pour le numérique en santé qui prévoit notamment un déploiement plus important de la télémédecine, l’espace numérique de santé pour les patients et le programme HOP’EN (Hôpital numérique ouvert sur son environnement).

Les derniers articles

Bienvenue sur le site de la Complémentaire Retraite des Hospitaliers, le Plan d'Epargne Retraite proposé par le C.G.O.S Vous êtes :