cgos.info Espace agent
Retour

Tout sur la retraite

Infos hospitalier

16 février 2021

Retraite des agents hospitaliers et temps partiel : tout ce qu’il faut savoir

En savoir plus pour préparer votre retraite ?

Recevez le guide
d'info gratuit

Je télécharge

Estimez
votre retraite de base

J'estime

Découvrez
les 9 avantages de la CRH

Je découvre

Le temps partiel est souvent un choix fait pour sa famille ou sa qualité de vie, sans pour autant penser aux effets de ce choix sur le montant de sa future retraite. Les femmes sont les premières concernées, et doivent donc bien s’informer sur le sujet.

Sachant que les revenus des agents hospitaliers diminuent de 25 à 30 % en moyenne à la retraite, après une carrière dans la Fonction publique, mieux vaut anticiper et préparer son avenir.

temps partiel

En quoi le temps partiel impacte-t-il le montant de la pension de retraite ?

Il existe deux types de temps partiel : temps partiel "de droit" ou "sur autorisation".

Pour mieux comprendre l’impact du temps de travail sur le montant de la pension de retraite, il faut distinguer ces deux formes de temps partiel existantes dans la Fonction Publique hospitalière. Les deux ne sont pas prises en compte de la même manière dans le calcul de la retraite.

D’abord, le temps partiel « de droit », accordé à la suite de la naissance d’un enfant ou pour d’autres motifs particuliers (handicap, soins à un proche). Il ne peut pas être refusé, mais il est limité dans le temps : jusqu’au 3e anniversaire de l’enfant après une naissance, par exemple.

Le second type de temps partiel est dit « sur autorisation ». Il est demandé pour raisons personnelles et doit être négocié avec le supérieur hiérarchique. Il n’y a pas de liste précise : cela peut-être pour s’occuper de son enfant de plus de 3 ans, par exemple, ou pour tout autre motif selon le souhait de l’agent.

Comment le temps partiel est-il pris en compte dans le calcul de la retraite ?

Dans la Fonction publique hospitalière, pour le moment, le mode de calcul de la retraite de base est le suivant : dernier traitement indiciaire brut x (nombre de trimestres rémunérés dans la pension / nombre de trimestres requis pour bénéficier d’une retraite au taux maximal) x 75 %.

Le temps de travail n’affecte donc pas le nombre de trimestres (ce qu’on appelle la « durée d’assurance » ) : chaque trimestre travaillé rapporte un trimestre, soit 4 par an, même lors des périodes travaillées à temps partiel.

En revanche, le nombre de trimestres rémunérés peut varier en fonction du temps de travail et du type de temps partiel accordé.

Dans le cas du temps partiel de droit, les trimestres travaillés comptent toujours comme des trimestres à temps plein.

Dans le cas du temps partiel sur autorisation, en revanche, le nombre de trimestres rémunérés , utilisé dans le calcul de la pension, est pris en compte au prorata du temps de travail. Par exemple, une année travaillée à mi-temps ne rapporte que 2 trimestres.

Au-delà de la notion de trimestres qui s’applique dans le calcul, travailler à temps partiel signifie dire une amputation des revenus, donc un montant de sa pension réduit. L’impact du temps partiel persiste même si on travaille à temps plein en fin d’activité car si, effectivement, seront pris en référence le traitement perçu durant les 6 derniers mois d’activité, cela ne change pas la comptabilité de la durée de service.

Les femmes, toujours plus concernées par l’impact du temps partiel sur la retraite

Ayant plus fréquemment recours au temps partiel, les femmes sont particulièrement concernées par la baisse des revenus lorsqu’elles arrivent à la retraite. Si elles n’ont rien fait pendant leur vie active, pour compenser ce choix, en pensant à leur avenir, la surprise est mauvaise le moment venu.

Parmi les salariés à temps partiel et tous secteurs confondus, 79,5 % étaient des femmes en 2019 selon l’Insee. Dans la Fonction publique, d’après les derniers chiffres sortis en 2016, 26 % des femmes exerçaient à temps partiel contre 6 % des hommes. Et ce n’est pas un cliché de dire que ce sont plus souvent les femmes qui décident de s’octroyer du temps pour s’occuper les enfants. Pour près de la moitié des femmes à temps partiel, il s’agit d’un choix motivé par des raisons personnelles ou familiales.

Avec des conséquences sur leurs ressources : les retraitées de la Fonction publique hospitalière touchent en moyenne 1 515 euros bruts par mois contre 1 620 euros pour les hommes (rapport annuel 2020 sur l’état de la fonction publique). Bien sûr, la pension du conjoint peut aider à compenser, mais en cas de divorce ou de séparation, les femmes qui ont exercé à temps partiel ne peuvent compter que sur elles-mêmes.

Comment anticiper les effets de son temps partiel sur sa future retraite ?

Il est conseillé de commencer à préparer sa retraite le plus tôt possible en se constituant un complément de revenus. Et à plus forte raison pour compenser les périodes de temps partiel, qui ne seraient pas totalement prises en compte dans le calcul de la pension. Avec une formule d’épargne retraite souple et accessible, adaptée aux agents hospitaliers, comme la Complémentaire Retraite des Hospitaliers (CRH), le Plan d’Epargne Retraite individuel proposé par le C.G.O.S, il est possible de cotiser tous les mois, selon son budget, pour se prévoir un complément de revenus le moment venu.

Épargner pour ma retraite : Une solution qui offre + de Liberté, et adaptée à votre budget.

Il est même possible de décider de cotiser sur la base d’un salaire ramené au temps plein, si on le souhaite, pour en quelque sorte contrebalancer le risque pris sur l’avenir de faire ce choix du temps partiel et en réduire les effets sur sa pension. Les femmes (ou les hommes !) qui ont longtemps fait le choix du temps partiel pour s’occuper de leur famille peuvent ainsi penser plus sereinement à leur avenir... tout en déduisant les cotisations de leurs revenus pour faire des économies d’impôts !

N’hésitez pas à prendre contact avec un de nos conseillers complémentaire retraite : ils ont à votre écoute pour étudier votre situation personnelle et vous proposer des solutions.

Les derniers articles

Bienvenue sur le site de la Complémentaire Retraite des Hospitaliers, le Plan d'Epargne Retraite proposé par le C.G.O.S Vous êtes :