Qu'est-ce que la Réserve sanitaire de Santé publique France ?

date de publication 6 avril 2020

En cas d’urgence ou de crise sanitaire (catastrophe naturelle, attentat épidémies, pandémies…) des professionnels volontaires peuvent être mobilisés par les autorités dans de très courts délais pour agir en renfort sur le terrain auprès de personnels de santé : c’est la Réserve sanitaire de Santé publique France. Qui sont les professionnels qui la composent et quelles sont ses missions ? Comment devenir réserviste ? Explications.

Réserve sanitaire de Santé publique France

La réserve sanitaire : une communauté de volontaires en renfort dans les hôpitaux ou sur des plateformes logistiques sanitaires

Créée en 2007, la Réserve sanitaire Santé publique France peut être mobilisée à la demande du Ministère des Solidarités et de la Santé ou des ARS (Agence régionales de santé). Elle désigne une communauté de professionnels volontaires exerçant dans le domaine de la santé. Ses membres peuvent être appelés à tout moment pour renforcer les équipes dans les établissements de soins ou sur des plateformes sanitaires, en réponse à une situation d’urgence. Il s’agit de soignants (médecins/praticiens hospitaliers, infirmiers, aides-soignants), d’étudiants en formation d'une filière paramédicale et médicale (étudiants médecins, infirmiers et aides soignants), d’agents non soignants (secrétaires médicaux, ingénieurs, cadres hospitaliers, logisticiens), mais aussi de psychologues et de personnes travaillant dans les Agences régionales de santé (ARS) .

Quelles sont les missions des réservistes ?

Agir en soutien des équipes déjà en place dans les hôpitaux ou les plateformes sanitaires en cas de crise sanitaire et d’afflux rapide de patients (COVID-19 ou canicule par exemple) est l’une des missions principales des membres de la Réserve sanitaire. Ceux-ci peuvent également être appelés pour aider lors d’évacuations ou de rapatriements de grande ampleur, pour intervenir sur des plateformes téléphoniques ou pour apporter une expertise particulière. La Réserve sanitaire est d’autant plus importante qu’elle permet d’assurer la prise en charge des patients et des familles mais aussi d’éviter au maximum l’épuisement des équipes.

Les missions des réservistes peuvent se dérouler dans leur région, à l’échelle nationale ou même à l’étranger. Elles durent une dizaine de jours en moyenne et ne peuvent pas dépasser 45 jours cumulés sur une année civile (90 lors de situations exceptionnelles) (source). Le contrat d’engagement de la Réserve sanitaire est de 3 ans renouvelable. Les réservistes conservent leur rémunération pendant leurs missions ou peuvent être indemnisés en cas de mobilisation pendant leurs congés. Santé publique France assure la prise en charge des frais de déplacement, logement et de repas.

Puis-je faire partie de la Réserve sanitaire de Santé publique ?

Devenir réserviste est un acte citoyen, mais certaines conditions sont à remplir. Il faut obligatoirement exercer (ou avoir exercé ou être en formation) dans le domaine de la santé, selon le code de la santé publique. En effet, le professionnel doit être opérationnel et pouvoir s’adapter rapidement : un certificat d’aptitude médicale doit d’ailleurs être présenté.

Cela concerne des personnes actuellement en fonction, mais aussi des médecins retraités (depuis moins de 5 ans) ou des étudiants ayant atteint un certain niveau (défini par spécialité dans le code de la santé publique). Les ingénieurs, vétérinaires ou psychologues qui exercent toujours ou qui ont arrêté depuis moins de 3 ans peuvent aussi se manifester pour faire partie de la Réserve sanitaire. Enfin, les réservistes peuvent être issus aussi bien du public que du privé, ou exercer en libéral.

Partager
contact Complémentaire retraite des hospitaliers