1er Complément de retraite
de la Fonction publique hospitalière

INFOS RETRAITE
Retraite d’une infirmière : l’âge de départ dépend de la catégorie, « active » ou « sédentaire »

Retraite d’une infirmière : l’âge de départ dépend de la catégorie, « active » ou « sédentaire »

Retraite infirmière : âge de départ catégorie active ou sédentaire

En 2011, les infirmières ont dû choisir entre deux options qui ont eu des conséquences directes sur leur départ à la retraite rester des fonctionnaires de catégorie B, appartenant à la catégorie « active » et bénéficier d’une retraite anticipée (57 ans aujourd’hui), ou devenir des fonctionnaires de catégorie A, avec un traitement revalorisé, appartenant à la catégorie des « sédentaires », et bénéficier d’une retraite à 62 ans. Du coup, les deux possibilités coexistent aujourd’hui pour la retraite d’une infirmière. En revanche, les infirmières nouvellement diplômées intègrent directement la catégorie « sédentaire » et partiront toutes à la retraite à partir de 62 ans. Autre condition indispensable pour toutes pour partir à la retraite : avoir validé, au cours de la carrière, entre 166 et 172 trimestres d’assurance retraite.

Selon la loi, les emplois de catégorie active sont définis comme  "présentant un risque particulier ou des fatigues exceptionnelles". Ils permettent de bénéficier dès 57 ans d'un départ anticipé à la retraite.

Tous les autres emplois sont dits « sédentaires » et ouvrent un droit à la retraite à 62 ans. Jusqu’en 2010, les infirmières de la fonction publique hospitalière, fonctionnaires de catégorie B, faisaient partie de la catégorie « active » et avaient toutes la possibilité de partir en retraite anticipée.

En 2011, les infirmières ont dû choisir entre catégorie A et B

Mais en janvier 2011, suite à la réforme des études, elles ont eu à choisir entre deux options : rester fonctionnaire de catégorie B, appartenant à catégorie « active », avec l’avantage de continuer à bénéficier d’une retraite anticipée (aujourd’hui 57 ans), ou devenir fonctionnaire de catégorie A, avec une revalorisation de traitement, et intégrer la catégorie dite « sedentaire », avec pour conséquence de partir à la retraite plus tard (aujourd’hui 62 ans).

Donc pour toutes les infirmières qui sont arrivées dans la profession avant 2011, selon l’option choisie à l’époque, l’âge requis aujourd’hui pour partir à la retraite à taux plein est soit de 57 ans, soit de 62 ans.

Les infirmières nouvellement diplômées entrent dans la catégorie sédentaire

En revanche, les infirmières nouvellement diplômées n’ont plus le choix et entrent dans la profession directement comme fonctionnaires de catégorie A, dans la catégorie « sédentaire » avec un départ à la retraite des infirmières à 62 ans.

A terme, il n’y aura plus d’infirmières en catégorie B dans la fonction publique hospitalière.

Outre la condition d’âge, l’autre impératif pour obtenir une retraite à taux plein (75 % du traitement de base) :  avoir validé un nombre minimal de trimestres d’assurance retraite, entre 166 et 172 trimestres pendant toute la carrière.

Pour calculer précisément votre future pension de retraite, que ce soit à 57 ou à 62 ans, n’hésitez pas à vous rendre sur le simulateur de la retraite de base de la Complémentaire Retraite des Hospitaliers (CRH)

VOUS CHERCHEZ UN ARTICLE ?