cgos.info Espace agent
Retour

Métiers & carrières

Infos hospitalier

20 septembre 2021

Zoom sur les différents métiers techniques à l’hôpital

En savoir plus pour préparer votre retraite ?

Recevez le guide
d'info gratuit

Je télécharge

Estimez
votre retraite de base

J'estime

Découvrez
les 9 avantages de la CRH

Je découvre

Travailler dans un centre hospitalier ou dans un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), ce n’est pas uniquement exercer une profession médicale ou exercer en tant que soignant ! Au même titre que les agents administratifs, les agents hospitaliers de la filière « ingénierie et maintenance technique » figurent parmi les rouages essentiels du bon fonctionnement d’un centre hospitalier, quel que soit sa taille. Cette filière comprend des métiers très différents : des ingénieurs hospitaliers ou biomédicaux aux électriciens, en passant par les agents d’entretien des espaces verts ou les peintres par exemple.

differents métiers technique homme

Des agents, techniciens et ingénieurs spécialistes de la maintenance et de la conception

La grande famille de l’ingénierie et de la maintenance à l’hôpital regroupe aussi bien des agents qualifiés, que des techniciens supérieurs et des ingénieurs hospitaliers. Tous interviennent à des niveaux d’expertise différents, et dans des domaines variés. C’est ce qui explique la grande variété de métiers ! Ils sont liés à la maintenance et à l’exploitation des équipements de l’hôpital : il s’agit d’assurer un fonctionnement au quotidien, avec des objectifs de fiabilité et de sécurité. Mais également de participer à la mise en place de nouveaux projets. Ainsi, l’ingénieur biomédical intervient aussi bien sur la maintenance d’appareils d’assistance de pointe que sur le choix de nouveaux équipements pour les services de l’hôpital.

Ces métiers s’exercent dans plusieurs secteurs :

  • Management ingénierie et maintenance technique : responsable de la maintenance tous corps d’état (TCE), ou encore responsable des services biomédicaux ou responsable des travaux ;
  • Maintenance des clos, couverts et aménagements intérieurs : maçon, menuisier, peintre en bâtiment, métallier-serrurier ou encore agent de maintenance générale, encadrant de maintenance ;
  • Installation et maintenance des matériels et systèmes électriques, électroniques et automatismes : électricien ou électromécanicien, encadrant de maintenance électrique ;
  • Espaces verts : agent d’entretien ou encadrant espaces verts ;
  • Maintenance des matériels et équipements mécaniques : mécanicien ou encadrant de maintenance ;
  • Maintenance des matériels et équipements thermiques et sanitaires : encadrant installations et maintenance, monteur en installation et maintenance ;
  • Ingénierie et réalisations tous corps d’état (TCE) : conducteur ou conductrice de travaux TCE, dessinateur TCE ;
  • Ingénierie et maintenance biomédicale : conseiller en ingénierie biomédicale, encadrant ou technicien biomédical.

Des métiers où l’évolution professionnelle est possible

Les métiers sont aussi variés que les secteurs où ils se pratiquent. Les agents exercent ainsi comme électricien, chauffagiste, maçon ou encore agent de maintenance des bâtiments. C’est le cas de Pierre, encadrant maintenance électrique dans un centre hospitalier près de Chartres. « Chaque service doit pouvoir être au mieux de ses capacités en permanence et nous devons réagir vite en cas de dysfonctionnement. Cela implique aussi des horaires de travail de nuit », explique-t-il. Il s’occupe d’une petite équipe d’électriciens de maintenance. S’il a commencé sa carrière en tant qu’agent hospitalier, Pierre a profité de la validation des années d’expériences (VAE) pour devenir technicien hospitalier et encadrer son équipe. Toujours aussi polyvalent, il est aussi amené à intervenir sur des projets de modernisation, en collaboration avec un ingénieur hospitalier. Cette évolution dans sa carrière lui permet aussi de bénéficier d’une meilleure rémunération : le salaire mensuel brut d’un agent qualifié est de 1 555,76 € en début de carrière , tandis que celui d’un technicien supérieur hospitalier débute à 1 836,92 €. Cette différence de rémunération sera aussi un atout au moment de la retraite. Comme les autres agents hospitaliers, les agents d’entretien qualifiés, les techniciens et les ingénieurs sont concernés par une chute non négligeable de leurs revenus au moment de leur départ à la retraite. Il faut aussi savoir que parmi les métiers de maintenance, certains sont classés en catégorie active, ce qui rend possible d’une ouverture des droits à la retraite plus tôt (sous réserve que les conditions requises, notamment pour le nombre de trimestres d’assurance retraite soient respectées. Cela concerne notamment les charpentiers, couvreurs, maçons ou encore peintres au pistolet (source).

Bon à savoir : Il existe des passerelles entre certains métiers de la filière technique à l’hôpital. Les métiers techniques impliquent un savoir-faire technique spécifique mais un agent hospitalier peut être amené à évoluer vers un rôle d’encadrement ou une autre spécialisation. Ainsi, un peintre peut devenir agent de maintenance générale des bâtiments, ou évoluer vers un rôle d’encadrement en maintenance corps d’état secondaire.

Les derniers articles

Bienvenue sur le site de la Complémentaire Retraite des Hospitaliers, le Plan d'Epargne Retraite proposé par le C.G.O.S Vous êtes :