ASHQ : Evolution de carrière d’un agent de service hospitalier qualifié

date de publication 14 octobre 2019

Les agents de service à l’hôpital sont chargés de l’entretien et de l’hygiène des locaux, et notamment des chambres des patients. Ils peuvent aussi être sollicités comme ASHQ brancardiers. Cette proximité avec les patients est précieuse pour bon nombre de malades qui se sentent souvent isolés. Les ASHQ ne dispensent pas de soins. Devenir agent de service à l’hôpital ne nécessite aucun diplôme obligatoire. Mais ceux qui veulent faire évoluer leur carrière d’agent de service, peuvent, après 8 ans d’expérience, accéder à la fonction d’aide-soignant, par concours ou grâce à la VAE (Validation des Acquis de l’Expérience). Les agents de services hospitaliers qualifiés appartiennent d’ailleurs depuis 2007 au même corps que les aides-soignants et leurs grilles indiciaires se rejoignent. Une façon ainsi de renforcer les passerelles entre ASHQ et aides-soignantes.

Carrière d’un agent de service hospitalier qualifié

Le métier d'ASHQ (agents des services hospitaliers qualifiés)

A l’hôpital, les ASHQ (agents des services hospitaliers qualifiés) sont responsables de la propreté des locaux, ils nettoient les chambres, les salles de bains et les salles de soins, en respectant les mesures d'hygiène et de prévention des bio-contaminations.

«Mais ça ne s’arrête pas là », prévient Ghislaine, 48 ans, qui a fait toute sa carrière d’agent de service hospitalier dans un CHU de Gironde. « Nous avons aussi une mission sociale d’accompagnement des patients. Je participe à la distribution des repas, parfois j’aide certains à se nourrir, il m’arrive aussi d’être sollicitée pour transporter les patients de leur chambre aux salles de soins… »

Pour les ASHQ, le glissement vers le métier de brancardier est naturel.
Même s’il ne participe pas aux soins aux malades, il a un rôle essentiel de « lien » avec le patient, et l’aide à sortir de son isolement. L’agent des services hospitaliers qualifiés est donc en contact direct avec le patient. Cette proximité a conduit les pouvoirs publics à rapprocher les ASHQ et les aides-soignantes. Après 8 ans d'expérience professionnelle (décret du 3 août 2007), les ASHQ ont la possibilité de suivre une formation pour devenir aides-soignants, dans le cadre d’une Validation des Acquis de l’Expérience (VAE). Cette formation se compose essentiellement d'un stage de six mois.

Des passerelles existent entre les ASHQ et les aides-soignantes : ils appartiennent d’ailleurs au même corps depuis 2007

Les ASHQ appartiennent au « corps des aides-soignants et des agents des services hospitaliers qualifiés de la fonction publique hospitalière ». Les deux métiers ont été réunis pour favoriser les passerelles entre eux. Comme les aides-soignantes, les agents des services hospitaliers qualifiés qui sont en contact avec les patients appartiennent à la catégorie « active » : l’âge d’ouverture de leurs droits à la retraite s’ouvre plus tôt, à 57 ans (au lieu de 62 ans), pour tenir compte de la pénibilité et des risques du métier. Mais ce régime spécial sera peut-être remis en cause par la réforme des retraites qui devrait être votée en 2020 et applicable à partir de 2025.

La Complémentaire Retraite des Hospitaliers, créée par le C.G.O.S,  garantie et assurée par Allianz Vie, vous  permet de compenser en partie cette perte de revenus à la retraite par  une rente trimestrielle à vie, au moment de votre départ à la retraite mais également  la possibilité de percevoir une partie de votre complémentaire retraite sous forme de capital

Pour estimer votre pension de retraite de base
cliquez ici

Pour découvrir la CRH et ses avantages
cliquez ici

Partager
contact Complémentaire retraite des hospitaliers