Calcul de la pension de retraite des fonctionnaires hospitaliers : estimer sa retraite en quelques clics

date de publication 25 mars 2019

Pour bien préparer sa retraite, encore faut-il savoir à quoi s’attendre. Le simulateur de la Complémentaire Retraite des Hospitaliers (dont le C.G.O.S. est l’association souscriptrice) est facile à utiliser et surtout il est fiable : il permet, en quelques clics, de faire une simulation retraite hospitalier très précise. Il indique à quel âge partir pour percevoir une retraite à taux plein (75 % de votre traitement brut calculé sur les 6 derniers mois d’activité) et permet aussi de mesurer l’évolution de la pension à espérer, en fonction de l’âge de départ à la retraite envisagé (calcul de la la baisse de votre pension (décote) si vous décidez de partir avant cette date). N’hésitez pas : faites vous-même votre estimation retraite fonction publique ! Pour limiter la baisse de revenus au moment du départ à la retraite (entre 25 et 30 % en général), vous pouvez dès aujourd’hui cotiser à la Complémentaire Retraite des Hospitaliers et vous constituer pour demain un complément de revenus à vie.

Calcul Retraite Fonctionnaires Hospitaliers

Et si vous vous lanciez vous aussi ?

La Complémentaire Retraite des Hospitaliers (CRH) vous propose un outil simple pour calculer le montant de votre future pension de retraite. Il est facile d’utilisation. Quelques éléments suffisent pour lancer une estimation fiable : renseignez votre sexe, votre date de naissance, le nombre d’enfants, mais aussi la date à laquelle vous avez commencé à travailler, votre statut actuel (titulaire ou non, catégorie active ou sédentaire), et votre traitement brut actuel, ou votre indice actuel, le moment de vos primes etc.

Le simulateur de retraite estime le montant de votre pension au taux plein

Cliquez sur le bouton « calculez » et le tour est joué ! En quelques secondes, le simulateur va vous donner le montant estimé de votre pension au taux plein (75 % de votre traitement brut, calculé sur les 6 derniers mois d’activité, à condition d’avoir validé le nombre de trimestres requis, soit entre 167 et 172 trimestres selon votre statut.

Prenons un exemple : je suis une femme, je suis née le 2 février 1957, j’ai eu deux enfants, j’ai commencé à travailler en 1982, j’appartiens à la catégorie sédentaire (âge d’ouverture légal des droits à la retraite à 62 ans) et mon dernier traitement brut s’élève à 2850 euros. Au premier abord, le simulateur me livre un résultat plutôt satisfaisant : ma pension nette estimée s’élève à 1989 euros par mois. Soit une chute de 11 % seulement au moment de mon départ à la retraite (- 251 euros). Attention au nombre de trimestres requis pour prétendre à sa pension de retraite à taux plein !

L’outil d’estimation a fait un autre calcul en parallèle : pour toucher cette pension de 1989 euros, je devrais travailler jusqu’en 2021 et j’aurai, à ce moment là, 64 ans et 4 mois ! En effet, pour valider le nombre de trimestres requis pour percevoir une pension à taux plein, je devrai travailler bien au delà des 62 ans (âge d’ouverture de mes droits à la retraite). Pour avancer et y voir plus clair sur les cas de figure possibles, je clique sur « résultats détaillés » et là, je déchante : un tableau très précis m’apprends que si je veux quand même partir à 62 ans (parce que je suis épuisée et parce que j’ai beaucoup donné à l’hôpital), je n’aurai pas validé le nombre de trimestres requis (seulement 156 trimestres validés) et qu’en conséquence ma pension nette sera amputée définitivement (décote) : je ne toucherai alors que 1638 euros… Soit, cette fois, une perte de revenus de 27 % par rapport à mon salaire comme agent hospitalier de la Fonction publique hospitalière.

Anticiper sa retraite avec la Complémentaire Retraite des Hospitaliers

Mais vous pouvez prévenir cette situation. Vous pouvez anticiper cette chute de revenus annoncée en cotisant aujourd’hui à la Complémentaire Retraite des Hospitaliers. Vous vous donnez ainsi la possibilité de percevoir, à vie, des revenus complémentaires à la retraite, et pouvez même en plus choisir de bénéficier d’un capital disponible le jour de votre départ à la retraite. Faites le test avec le simulateur, cela ne vous engage à rien.

Faire une estimation du montant de sa future retraite est la première étape pour les agents hospitaliers à l’hôpital ou en EPADH, pour clarifier les choses et voir comment la préparer, au plus tôt, durant sa vie professionnelle.

Pour faire une simulation de sa retraite de base
cliquez ici

Pour profitez de l'offre spéciale pour toute nouvelle affiliation
cliquez ici

Partager
contact Complémentaire retraite des hospitaliers