cgos.info Espace agent
Retour

Tout sur la retraite

Infos hospitalier

6 juin 2021

Calcul de la retraite CNRACL : estimer sa retraite avec le simulateur gratuit de la CRH

En savoir plus pour préparer votre retraite ?

Recevez le guide
d'info gratuit

Je télécharge

Estimez
votre retraite de base

J'estime

Découvrez
les 9 avantages de la CRH

Je découvre

Pour les agents hospitaliers, on observe généralement une baisse de revenus de l’ordre de 25 à 30 % au moment du départ à la retraite, pour la pension versée par la CNRACL (Caisse nationale de retraites des agents des collectivités locales). Une pension qui dépend de nombreux éléments et dont le calcul semble parfois complexe pour les agents !

Mais pour y remédier et estimer sa retraite, il est possible d’utiliser le simulateur gratuit de la Complémentaire Retraite des Hospitaliers (CRH).

Calcul de la retraite CNRACL - Estimer sa retraite

Comment calculer la retraite de base d’un fonctionnaire ?

Une condition importante à connaître avant toute chose : pour toucher une pension de retraite de la CNRACL (Caisse nationale de retraites des agents des collectivités locales), il faut avoir travaillé pendant au moins 2 ans en tant que fonctionnaire.

La formule du calcul de la retraite à taux plein dans la Fonction publique

Pour un retraité de la Fonction publique, toucher une retraite à taux plein (montant maximum) revient à percevoir environ 75 % de son dernier traitement indiciaire brut (sur les 6 derniers mois). Cette indication permet d’avoir rapidement une idée de la future pension versée par la CNRACL.

Mais dans le détail, ce n’est pas aussi simple et les mauvaises surprises sont fréquentes. Le montant de la pension de retraite est calculé selon la formule suivante : 75 % x (nombre de trimestres cotisés et bonifications/nombre de trimestres d’assurance nécessaires pour bénéficier du taux plein) x traitement indiciaire. Le dernier salaire n’est donc pas le seul élément qui entre en ligne de compte pour savoir à combien s’élèvera une pension de retraite de la CNRACL.

Les éléments pris en compte dans le calcul

Ils sont multiples et très variés (et variables) :

  • L’année de naissance ;
  • L’âge de départ à la retraite ;
  • La catégorie active ou sédentaire ;
  • La durée de services effectifs ;
  • Le nombre de trimestres d’assurance ;
  • La situation de famille (qui donnerait droit à des bonifications ou majoration).

Toutes ces informations mises bout à bout sont susceptibles de faire évoluer les nombres de trimestres retenus dans la durée de services ou dans la durée d’assurance retraite…. Et donc d’impacter le montant de la pension de retraite versée par la CNRACL.

Comment estimer sa retraite grâce au simulateur de la CRH ?

La Complémentaire Retraite des Hospitaliers met à disposition un simulateur pour calculer la pension de retraite de base. Un outil simple et facile d’accès, pour avoir toutes les cartes en main pour agir pendant la vie active en vue de compenser la baisse de revenus qui intervient à la retraite. Inutile de se lancer dans des formules complexes avec de multiples conditions : le simulateur fait le travail tout seul.

Comment utiliser le simulateur ?

Plusieurs informations sont demandées afin d’obtenir le résultat le plus fin et réaliste possible :

  • Date de naissance ;
  • Nombre d’enfants à charge ;
  • Année du début de la carrière professionnelle ;
  • Statut (titulaire ou contractuel) ;
  • Catégorie (active ou sédentaire) ;
  • Traitement indiciaire brut actuel sans les primes, ou indice.

Comprendre le résultat du simulateur

En un clic, le simulateur calcule la pension de retraite selon différentes hypothèses de date de départ à la retraite et de durées d’assurance retraite. Le simulateur CRH indique jusqu’à quel âge il faut travailler pour obtenir une pension de retraite à taux plein (pension maximale). Il permet aussi d’envisager plusieurs cas de figure :

  • Si le nombre de trimestres d’assurance requis pour toucher une retraite maximale est insuffisant à la date d’ouverture des droits, le simulateur indique jusqu’à quel âge il est nécessaire de travailler pour obtenir une pension de retraite à taux plein.
  • Un fonctionnaire qui souhaite partir à l’âge d’ouverture de ses droits (57 ou 62 ans selon la catégorie active ou sédentaire), même sans avoir validé tous ses trimestres d’assurance, peut savoir à combien s’élèverait la décote qui s’appliquerait (la baisse définitive de sa pension).

Bon à savoir : les résultats du simulateur sont donnés à titre indicatif à l’instant T, et ne peuvent bien sûr pas être définitifs.

Que faire en cas de forte baisse des revenus à la retraite ?

L’outil gratuit proposé par la Complémentaire Retraite des Hospitaliers permet de commencer à y voir plus clair sur l’avenir, et d’anticiper une baisse annoncée des revenus au moment de la retraite.

Une solution a été pensée pour les hospitaliers, par des hospitaliers : la Complémentaire Retraite des Hospitaliers. Créée à l’initiative du C.G.O.S, elle permet à chacun d’agir en confiance pour sa retraite pendant sa vie active pour sécuriser son avenir après sa carrière professionnelle.

Les derniers articles

Bienvenue sur le site de la Complémentaire Retraite des Hospitaliers, le Plan d'Epargne Retraite proposé par le C.G.O.S Vous êtes :