cgos.info Espace agent
Retour

Tout sur la retraite

Infos hospitalier

9 juillet 2021

Agent titulaire : qu'est-ce qui est pris en compte aujourd’hui dans le calcul de la retraite dans la Fonction publique hospitalière ?

En savoir plus pour préparer votre retraite ?

Recevez le guide
d'info gratuit

Je télécharge

Estimez
votre retraite de base

J'estime

Découvrez
les 9 avantages de la CRH

Je découvre

Le calcul des pensions de retraite de la Fonction publique hospitalière tient compte de plusieurs éléments selon la situation personnelle et la carrière de chaque agent. Même si une prochaine réforme devait entrer en vigueur, le système actuel serait conservé pour les hospitaliers actuellement titulaires et nés avant 1975. Comment s’effectue ce calcul et comment estimer rapidement le montant de la future pension d’un agent titulaire ?

calcul retraite Fonction publique hospitalière

Le calcul actuel de la retraite dans la Fonction publique hospitalière

Selon les textes en vigueur, le montant de la pension des agents titulaires est égal à un pourcentage du salaire indiciaire brut perçu au cours des 6 derniers mois d’activité. Ce pourcentage est variable : il dépend notamment du nombre de trimestres validés pendant la carrière. Pour obtenir le taux maximal de 75 % (ou taux plein), il faut avoir validé entre 167 et 172 trimestres d’assurance retraite, selon l’année de naissance ou celle d’ouverture des droits et la catégorie de l’emploi occupé.

Sont inclus dans ce décompte de trimestres requis : les interruptions d’activités et les bonifications. Les primes et indemnités sont en revanche très peu prises en compte pour le calcul du montant de la pension de base.

Les trimestres et bonifications

Les trimestres pris en compte dans le calcul de la retraite sont tout d’abord les trimestres cotisés, qui entrent dans la durée de services effectifs. Il faut également intégrer au décompte de trimestres certaines interruptions d’activité (maladie, maternité, congé parental…) puis les bonifications retraite qui s’appliqueront pour certains hospitaliers.

Les bonifications sont des trimestres supplémentaires accordés « gratuitement », après une interruption d’activité pour élever un enfant, par exemple. Aussi, le calcul de la retraite de chaque agent hospitalier est forcément très personnel et dépend du déroulement de sa carrière.

Les indemnités et primes

Actuellement, les indemnités et les primes des agents hospitaliers ne sont que très peu prises en compte dans ce calcul de leur retraite de base, ce qui a tendance à diminuer le montant de leurs pensions. En fait, les primes des agents ne sont incluses que dans le cadre de leur retraite complémentaire obligatoire, pour cotiser au régime de retraite additionnelle de la fonction publique (RAFP). Et ce dans la limite de 20 % de leur traitement indiciaire. Le reste est « perdu » au regard du calcul de la retraite.

Comment anticiper la baisse de revenus à la retraite ?

Connaître le montant approximatif de sa future pension de retraite permet d’éviter les mauvaises surprises le moment venu, et de mettre tous les moyens de son côté pendant la vie active pour limiter la baisse de revenus.

Les agents titulaires peuvent d’ores et déjà estimer le montant de leur pension selon leur situation. Et, s’ils le souhaitent, commencer à cotiser à la Complémentaire Retraite des Hospitaliers (CRH) pour bien préparer l’avenir.

Estimer sa future pension avec un simulateur

Le calcul de la retraite d’un agent hospitalier titulaire paraît complexe en raison de la multiplicité des facteurs pris en compte et de la situation particulière de chacun. Mais il est possible de le faire avec un simulateur, comme celui proposé par la Complémentaire Retraite des Hospitaliers (CRH), qui établit une estimation de la future pension de retraite de l’agent selon son âge de départ. Il tient compte de toutes les informations qui concernent l’agent titulaire pour obtenir le résultat le plus réaliste possible :

  • Sa date de naissance ;
  • Son année de début de carrière ;
  • S’il a des enfants à charge ;
  • Son salaire ;
  • Son poste ;
  • S’il est titulaire ;
  • S’il fait partie de la catégorie active ou sédentaire.

Le simulateur propose ensuite à l’agent plusieurs cas de figure : il indique jusqu’à quel âge il doit travailler pour valider tous ses trimestres d’assurance, ou le cas échéant, dans quelle mesure sa pension subirait une décote (une baisse définitive de son montant).

Cotiser à une épargne retraite pour se constituer un complément de revenus

Les agents titulaires ou contractuels peuvent commencer à préparer leur avenir dès le début de leur carrière en se constituant un complément de ressources pour leur future retraite. C’est d’autant plus important que les revenus des hospitaliers diminuent en moyenne de 25 à 30 % à la retraite. La Complémentaire Retraite des Hospitaliers offre une solution proposée par le C.G.O.S. Sa formule, pensée par les agents pour les agents, permet de cotiser tous les mois selon son budget avec un taux modifiable à la hausse comme à la baisse.

Les derniers articles

Bienvenue sur le site de la Complémentaire Retraite des Hospitaliers, le Plan d'Epargne Retraite proposé par le C.G.O.S Vous êtes :