L'IBODE : un maillon essentiel au bloc opératoire

date de publication 10 février 2020

L’infirmier(e) de bloc opératoire ou IBODE intervient avant, pendant et après une opération. De la prise en charge du patient à la gestion de l’équipe et des dispositifs médicaux, cet agent occupe un rôle central et indispensable au bon déroulement de l’intervention.

IBODE infirmière bloc opératoire

Quelles sont les missions spécifiques de l’IBODE ?

Exercer le métier d’infirmier IBODE, c’est avoir à cœur d’assurer à la fois le confort du patient et la qualité d’une opération. Avant une intervention, l’IBODE prépare la salle ainsi que le matériel et installe le malade. Pendant les actes, il assiste le chirurgien et son équipe en transmettant les instruments et en anticipant les temps opératoires. L’IBODE est le relais entre la salle d’opération et l’extérieur, entre les zones stériles et non stériles. À l’issue d’une opération, il évacue linges et matériels souillés et veille à l’hygiène du bloc, en prévention des infections nosocomiales.

Les missions de l'infirmier(e) de bloc impliquent une bonne connaissance des risques, des protocoles d’hygiène et du niveau d’urgence d’une intervention. Mais elles nécessitent aussi de connaître parfaitement le contexte opératoire et des fonctions de chaque membre de l’équipe pour en assurer la coordination.

Comment devenir infirmier(e) de bloc opératoire ?

Le métier d’IBODE est accessible après une formation de 18 mois débouchant sur un diplôme d’État. Celle-ci est ouverte aux infirmier(e)s et aux sages-femmes titulaires d’un diplôme ou certificat, ou pouvant justifier d’une expérience professionnelle de deux ans. Elle comprend une formation théorique et une formation clinique avec des stages. Une autre voie permet de devenir infirmier(e) de bloc : celle de la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE).

Obtenir une spécialisation, comme infirmier(e), est aussi un moyen de progresser dans les grilles de salaires, ce qui aura à terme un impact sur le montant de la future retraite.

Pour découvrir les nouveautés de la CRH
cliquez ici

Vous avez moins de 40 ans ?
cliquez ici

Partager
contact Complémentaire retraite des hospitaliers