Les métiers du soin à l'hôpital sont variés et essentiels à la prise en charge des patients

date de publication 16 avril 2020

Quel est l’un des points communs entre l’infirmier, l’éducateur, le brancardier, le cadre de santé et l’orthophoniste ? Ils font tous partie des métiers du soin à l’hôpital. Ces activités soignantes recouvrent des champs d’intervention variés, du diagnostic au traitement, en passant par la prévention et le conseil. Aussi peuvent-elles convenir à des profils très différents et permettent toujours des possibilités d’évolution dans la Fonction publique hospitalière.

Les métiers  du  soin à l'hôpital

Quels sont les métiers du soin à l’hôpital ?

Les activités soignantes à l’hôpital sont nombreuses et contribuent à toutes les étapes de la prise en charge des malades. Elles concernent les personnes bien portantes comme celles en perte d’autonomie. En effet, les personnels soignants peuvent intervenir lors des traitements (qu’ils soient curatifs ou palliatifs) et aussi dans les domaines de la prévention ou de l’éducation.
Plusieurs sous-familles constituent l’ensemble des activités soignantes : la coordination en santé, les soins infirmiers, les soins de rééducation, les soins médico-techniques, le conseil aux personnes, l’assistance aux soins, le management des organisations des soins, la formation et l’ingénierie de formation aux soins, et l’appareillage de personnes.

Les aides-soignants, infirmiers de bloc opératoire, manipulateurs en radiologie, brancardiers en font partie, de même que les formateurs ou cadres de santé par exemple.

Le soin : des métiers de contact avec des possibilités d’évolution

Être soignant au sein d’un établissement hospitalier, cela peut vouloir dire travailler sur le terrain dans un service ou recevoir des patients dans un bureau, mais toujours en étant au contact des patients. Des personnes aux profils très différents peuvent accéder à ces professions, tant les champs d’intervention et les lieux d’exercice sont variés. Les possibilités d’évolutions et de spécialisations sont aussi nombreuses.


Un infirmier (IDE) peut par exemple devenir infirmier de bloc opératoire en acquérant de nouvelles compétences, puis prétendre à un poste d’encadrement (cadre de santé). Selon les grilles indiciaires de la Fonction publique hospitalière, il peut ainsi passer d’une rémunération de 1827 euros bruts mensuel en début de carrière (IDE) à 3130 euros bruts en fin de carrière comme cadre de santé. Autant d’opportunités pour gravir des échelons, progresser dans les grilles de salaire et élargir ses champs de compétences et d’intervention.

Partager
contact Complémentaire retraite des hospitaliers