Quelles sont les missions du cadre de santé en EHPAD ?

date de publication 28 novembre 2019

Devenir cadre de santé en EHPAD, c’est participer à l'élaboration des projets de l’établissement (projet de soins, projet de vie, projet d'animation) et s'assurer également de leur mise en œuvre... La difficulté au départ est souvent de trouver sa place quand on a longtemps fait partie de l’équipe soignante. Un infirmier qui devient cadre de santé doit désormais savoir animer une équipe et faire preuve d’autorité sur l’équipe, tout en montrant une capacité à gérer les conflits individuels et collectifs.

Missions du cadre de santé en EHPAD

Les missions du cadre de santé en EHPAD

Aurélie, ancienne infirmière en hôpital, est devenue cadre de santé en EHPAD il y a plus de 3 ans. Un changement radical de métier qu’elle assume parfaitement : « il faut accepter de ne quasiment plus être en contact direct avec les patients. Au début, on apprend à trouver sa place. Le rôle du cadre de santé en EHPAD, c’est d'organiser les soins, d’informer et communiquer à l'équipe soignante (dont on ne fait plus partie !) les règles de bonnes pratiques en gérontologie… » Dans son EHPAD de la région parisienne, Aurélie élabore aussi les plannings, veille au respect de la présence de chacun dans l’équipe soignante, et gère les congés. En EHPAD, le cadre de santé participe aussi à l’admission des nouveaux résidents, en s’assurant de la bonne compréhension des règles de vie de la structure.

Les qualités requises quand on est cadre de santé : être à l’écoute et savoir faire preuve d’autorité

Avant de se lancer et de devenir cadre de santé en EHPAD, Aurélie s’est longuement interrogée : « je savais que j’allais changer de métier mais surtout que ce nouveau poste allait faire appel à d’autres qualités professionnelles, comme ma capacité à animer une équipe et à prendre des décisions qui ne font pas forcément plaisir à tout le monde… »

Quand on devient cadre de santé, après une formation en Institut de formation des cadres de santé (admissions sur concours),  il faut en effet savoir trancher et faire preuve d’autorité.

Parmi les qualités requises, il faut aussi être disponible, à l’écoute du personnel soignant, et savoir gérer les conflits individuels et collectifs. « Prendre des décisions, c’était déjà un peu dans mon caractère avant », note Aurélie avec malice, « donc je n’ai pas eu trop de mal à m’adapter ! »

Partager
contact Complémentaire retraite des hospitaliers